La Voix 2.0: Retour en force de Julie Lefebvre


Lors de la première de l’édition  2014 de l’émission  La Voix, le public a pu redécouvrir Julie Lefebvre. Déterminée à faire partie de la mouture de cette année, Julie nous a livré une performance remplie d’énergie et d’intensité de la pièce Your Body.  Pour le grand plaisir de tous, Julie Lefebvre a été sélectionnée lors de ces auditions à l’aveugle et s’est jointe à l’équipe de Marc Dupré. Petite Boîte a eu le grand plaisir de s’entretenir avec Julie Lefebvre et d’en découvrir un peu plus sur cette chanteuse autant passionnée que déterminée à exercer ce métier toute sa vie.

Petite Boîte: Aujourd’hui, ça fait un peu plus d’une semaine que tout le Québec a vu ta performance à La Voix… Une semaine plus tard, comment tu te sens? Est-ce que tu as eu une grosse semaine…?

Julie: J’ai eu une très grosse semaine! En fait, je n’ai pas arrêté de faire des spectacles vu que c’est mon principal revenu. J’ai continué de faire des spectacles et entre ça, il y avait les entrevues, tôt le matin. Je ne suis pas vraiment une lève-tôt (rires) parce que je finis de travailler très tard le soir, donc, ça me fait un horaire chargé, mais tellement positivement que la fatigue s’efface tellement que je suis contente.

P.B.: Lors de ton audition à l’aveugle, tu as interprété Your Body de Christina Aguilera, une chanteuse reconnue pour sa voix extraordinaire et sa fougue. Comment as-tu choisi cette chanson?

Julie: En fait, ce n’était pas une chanson dans mes tous premiers choix. C’était une chanson que je trouvais qui était assez difficile. Mais, dans le répertoire pop, pour moi, Christina Aguilera est vraiment une influence. C’est une chanteuse que je trouve qui a beaucoup de possibilités vocales. Donc, pour moi, de choisir dans ce répertoire-là, c’était vraiment la chanson que je trouvais qui me permettait de démontrer le plus ce que je savais faire, mais je dois avouer que je n’avais jamais chanté cette chanson-là avant mon audition à l’aveugle. C’était donc une chanson qui était très stressante pour moi.

P.B.: Justement, tu viens de dire que Christina Aguilera est une chanteuse qui t’a influencée. Mais sinon, jusqu’à maintenant, dans ta carrière, quels seraient les autres artistes qui t’ont influencée également?

Julie: Au Québec, je dirais, Marie-Mai pour son audace et sa présence sur scène. Ariane Moffatt, pour ses compositions. Puis, sinon, aux États-Unis, Joss Stone que j’adore vraiment et John Mayer. Ce sont vraiment des artistes que j’estime beaucoup et qui m’impressionnent beaucoup.

P.B.: Puis, finalement, à la suite de ton audition à l’aveugle, tu as décidé de te joindre à l’équipe de Marc Dupré, qu’est-ce qui a motivé ton choix?

Julie: C’est beaucoup, en fait, une ressemblance  que je trouvais qu’il y avait Marc et moi. Il y a vraiment deux raisons. La première, c’est parce que c’est une personne qui est extrêmement persévérante. Je pense que Marc a dû travailler très fort dans sa carrière. Il s’est réinventé à plusieurs reprises et moi, j’admire beaucoup ça. Le marché change. Puis, je pense que Marc a su bien traverser les années et évolué avec ces changements-là. Puis, l’autre raison aussi, c’est parce que, vu que Marc avait vécu ça avec moi l’an dernier, je trouvais que ça apportait un plus, une proximité et aussi qu’il connaissait mon histoire un peu plus que les autres juges qui étaient là. C’était plus facile d’entamer quelque chose avec quelqu’un qui en connaissait un peu plus sur moi vu qu’on ne connait pas beaucoup les autres coachs et on n’a pas beaucoup de temps pour faire les connexions. Donc, je trouve que ça se faisait mieux et plus rapidement avec Marc.

P.B.: Tu parles de la persévérance de Marc Dupré, mais tu es également un exemple de persévérance avec ton histoire. Surnommée la candidate REVANCHE, qui ou qu’est-ce qui t’a convaincue de revenir?

Julie: C’est vraiment les gens et leurs messages. J’ai reçu aussi un message de Marie-Mai l’an dernier par Twitter. Elle avait fait un petit clin d’œil à ma performance en disant que je leur avais glissé entre les doigts. Ça m’a beaucoup touchée et ça m’a aussi beaucoup motivée à revenir. Je me suis dit si Marie-Mai, une artiste aussi occupée et autant talentueuse, prend le temps de m’écrire ce petit clin d’œil-là, peut-être que je devrais retrousser mes manches puis retourner. Ce sont vraiment aussi les centaines de messages de gens qui me voyait dans la rue; qui m’écrivaient sur les réseaux sociaux, ou qui venaient me dire en personne : « hey moi, je voulais tellement appuyer sur mon piton l’an dernier et j’espère tellement que tu vas y retourner cette année ». À force de recevoir ces commentaires-là, j’ai décidé que ça valait peut-être le coup d’y retourner cette année.

P.B.: Maintenant, rendue à ce stade-ci, comment vois-tu la suite de ton aventure à La Voix? As-tu des appréhensions?

Julie: J’ai vraiment  hâte de commencer à travailler avec des artistes comme Marc Dupré et là, on vient d’entendre le mentor, France D’Amours. Pour moi, ce sont des gens qui vont être extrêmement remplis de ressources. Je pense que je suis rendue à un point dans ma carrière où est-ce que j’ai pris l’expérience sur scène, mais j’ai besoin d’expérience et de conseils dans tout le reste dans ce métier-là. J’ai envie de travailler avec ces gens-là. J’ai hâte! C’est sûr que je suis un peu nerveuse : j’ai hâte de travailler, j’ai hâte de voir avec qui je vais être en duel, mais, pour moi, c’est vraiment motivant! J’ai hâte de mettre la main à la pâte  parce que je ne baisse pas les bras. Ce n’est pas déjà gagné parce que le vrai travail commence maintenant!

P.B.: À part La Voix, tu as une tonne de projets personnels touchant également la musique : tu as une compagnie de production à toi, tu fais des spectacles divers… peux-tu nous en parler un peu plus?

Julie: Oui. En fait, j’ai une compagnie qui s’appelle «  Les Productions Monte le Son ». J’étais un peu tannée d’attendre à la maison que les contrats viennent parce que je pense que c’est un milieu d’action, il faut vraiment aller de l’avant. Donc, je vais chercher les contrats moi-même avec mon conjoint. On a bâti nos propres groupes dont Hitlist. On s’occupe des spectacles que je fais à mon nom. C’est super motivant. C’est un travail à temps plein. On fait de A à Z : le marketing, le booking, les comptabilités, tout ce qui entoure une entreprise…

P.B.: À t’entendre, on voit que tu es une personne très proactive…

Julie: Je suis très proactive (rires).  Je pense que c’est ma plus grande qualité dans ce milieu-là. Je n’attends pas que ça m’arrive. J’ai créé tout ça avec Max, mon conjoint.  Puis, le but, c’était de se créer de l’emploi, de faire travailler nos amis chanteurs et musiciens, les gens qui nous entourent. On est vraiment fiers de ça. On se promène et on fait des spectacles à l’année longue. On se promène beaucoup l’été dans les festivals. Cet été, il y a plusieurs spectacles qui s’en viennent. On travaille là-dessus déjà en ce moment J’ai vraiment hâte d’aller rencontrer les gens. Pour moi, tout ça, ça continue. C’est en parallèle avec La Voix, c’est certain, mais c’est sûr que je ne lâche pas mes groupes, mes projets, car c’est ce qui me motive à tous les jours. J’adore mon métier! Je continue!

P.B. : Je vois que la musique occupe une importante place dans ta vie. À part ça, qu’est-ce qui serait tes autres champs d’intérêt?

Julie: Je suis vraiment passionnée par la mode. Je n’ai pas le plus grand talent pour ça, mais j’aime beaucoup rencontrer des filles qui sont blogueuses et qui font venir des vêtements de l’étranger. J’ai rencontré une fille qui a une boutique qui s’appelle C’ Glam . Puis, depuis, on travaille beaucoup ensemble sur mes looks, mes vêtements parce que c’est une source d’inspiration.  À part la musique qui occupe une EXTRÊME partie de ma vie, il ne me reste plus beaucoup temps pour autre chose. Sinon, mon chum et moi aimons beaucoup le cinéma et les séries. C’est ma façon de m’évader quand j’ai une journée de congé à prendre et peut-être à garder le silence. Ça, c’est vraiment mon plaisir personnel.

P.B.: Pour en revenir à la mode, la robe que tu portais lors des auditions à l’aveugle provient-elle de la boutique que tu viens de mentionner?

Julie: Oui, exactement! La boutique C’Glam au Square Dix-30. C’est ma boutique chouchou (…) Beaucoup de gens vont voir que ce que je porte provient de cette boutique-là. Je me suis fait poser beaucoup de questions sur cette robe-là. J’espère que les gens vont aller jeter un coup d’œil là-bas parce que c’est vraiment une caverne d’Ali-Baba remplie de surprises.

P.B.: Finalement, pour finir, quel serait ton mot pour tes fans?

Julie: Le petit mot, c’est MERCI, ce n’est peut-être pas original, mais c’est vraiment ce que j’ai envie de dire à tout le monde. J’ai tellement de gens qui me soutiennent. J’ai reçu tellement d’encouragement et de support. Je pense que les gens sont contents pour moi et je le ressens. Donc, je vais essayer d’aller le plus loin possible pour les rendre fiers. Je veux qu’ils sachent que leurs mots d’encouragement ne passent pas dans du beurre. Ça rentre dans mon cœur et ça va me gonfler de motivation pour aller les représenter lors du duel prochainement.

Un sincère merci à Julie Lefebvre pour cette belle entrevue!






Suivez Julie sur les réseaux sociaux!
Facebook | Twitter
Les productions Monte Le Son



Entrevue par Stacy Rajarison
Crédits photos: (1) Youtube (2) Page facebook officielle de Julie

Commentaires