Entrevue avec William Deslauriers (Le cri du corps de l'ANEB)

Petite Boîte: William Deslauriers, pourquoi est-ce que c'était important pour toi de t'impliquer dans cette cause et de prendre part à ce spectacle bénéfice?

William Deslauriers: Pour moi c'est plus qu'un spectacle, c'est une cause qui me touche personnellement. Je suis un gars qui est passé par là. Je sais que ça fait toujours drôle à entendre un garçon dans la gang! Et je pense qu'il n'y a pas moins de gars qui sont touchés par ça que de femmes. Et faites l'historique, je ne participe pas beaucoup à des événements comme ceux-là, parce que je me dis «Je suis qui moi pour promouvoir quelque chose qui oui me touche, mais qui ne me concerne pas!» Là, c'est tout le contraire, ça me touche et ça me concerne! Je suis donc là pour rendre l'utile à l'agréable et pour dire merci et surtout pour dire aux gens qui sont atteints de ça que ça se guérit, qu'ils sont capables! Garçons ou filles, riches ou pauvres, connus ou pas, ça se guérit! C'est un problème humain et chaque humain peut en guérir! Pour moi, aujourd'hui ce n'est pas un show, ce n'est pas un cocktail, ce n'est pas deux chansons que je fais, ça va au-delà de ça!

P.B: Tu dis avoir déjà vécu avec un trouble alimentaire, dans le métier que tu fais tu es régulièrement confronté à l'importance de l'image. Est-ce que parfois tes démons reviennent te hanter?

W.D: Oui, c'est sûr! En même temps j'ai 23 ans, j'ai la chance de faire ce que j'aime le plus dans la vie . On a chacun dans la vie des hauts et des bas. Je ne veux pas faire mon politicien et contourner ta question, mais je pense vraiment que ça se guérit et c'est comme pour les alcooliques qui ne consomment plus depuis 20 ou 25 ans et qui disent «Tu ne sors jamais l'alcool du gars ou de la femme»! C'est un peu la même chose, mais avec les troubles alimentaires c'est un sentiment et non une bouteille. Il y a toujours une fragilité ou un moment où tu te dis «Est-ce que je suis trop mince? Est-ce que je suis trop gros?» Il ne faut tellement pas rire de ça. Il faut mettre l'orgueil de coté les gars et les filles, et aidons-nous!

P.B: À quoi on peut s'attendre pour le spectacle de ce soir?

W.D: (rires) Ce sera plus enjoué que mon discours assurément. Ce sera un show vraiment cool! Il y a de supers bons artistes, des chansons qui groovent, des chansons de circonstance, mais il ne faut pas oublier que ce soir on est là pour un plaisir commun. Oui, c'est pour de la prévention mais c'est surtout un show le ''fun''! Sans faire de mauvais jeu de mots, tout le monde va lever son verre! Franchement, je suis très content de faire partie de ce spectacle-là!

P.B: Quels sont les projets qui s'en viennent pour toi?

W.D: Il y a beaucoup de choses qui arrivent pour moi, dont certaines choses desquelles je ne peux pas encore parler pour l'instant. Il y a des choses qui se dessinent qui sont bien intéressantes! D'autres chemins à prendre! Je reste au Québec mais je m'en vais ailleurs! (rires) williamdeslauriers.com pour les détails.

P.B: Tu piques notre curiosité!

W.D: Bientôt vous aurez des détails sur cette nouvelle... Nouvelle qui sera très intéressante pour moi et aussi pour les gens qui me suivent!

P.B: Génial! Merci William! Bon show!

W.D: Merci!



Entrevue par Martine Boucher
Photo par Renaud Vinet-Houle

Commentaires