La grande sortie, quelque part entre le drame et l'humour

Jeudi dernier, le Théâtre du Rideau Vert nous invitait à la première de la pièce La grande sortie . Pour l'occasion, de nombreuses personnalités publiques ont été invités à prendre part à cette soirée. Parmi eux, Guylaine Tremblay, Benoît Langlais, Mario Dumont, Pierre Bruneau, Janine Sutto, Guy Jodoin, Alex Perron, Patrice Coquereau et plusieurs autres. Écrite par Mélanie Maynard et Jonathan Racine, cette pièce nous aura permis de vivre une foule d'émotions. En passant par de nombreux fous rires et allant jusqu'aux larmes, les 4 comédiens que l'on retrouve sur scène nous amènent avec eux dans un univers complètement éclaté.

La grande sortie raconte en fait, les derniers mois de vie de Marthe Brouillette atteinte d'une maladie incurable aux tournants des années 80. Entourée de son fils Richard, de sa fille Line et de l'ainée de la famille Chantal, revenue d'une longue absence de 12 ans, Marthe se verra revivre les moments les plus marquants de sa vie. Richard, Line et Chantal auront par le fait même, l'occasion de déterrer de vieilles histoires de famille enterrés depuis des années et accompagneront leur mère tranquillement vers sa grande sortie.

Suzanne Garceau, Sonia Vachon, Sébastien Gauthier et Mélanie St-Laurent ne décrochent jamais de leurs personnages. On y croit du début à la fin. Définitivement, on s'attache aux personnages. Marthe (Suzanne Garceau) une femme d'une soixantaine d'années, confortable dans sa routine écoutant ses programmes, s'occupant de son mari alité et de son fils Richard qui vit ENCORE chez elle. Line (Sonia Vachon), parfois lente et faisant office du bouc émissaire de la famille. Perfectionniste et qui prend soin de sa mère du mieux qu'elle le peut. Chantal (Mélanie St-Laurent) , l'ainée revenue après 12 ans d'absence qui vient briser la vie bien rodée de sa petite famille. Rebelle et parfois irresponsable, Chantal prendra les rames afin de mener sa mère jusqu'à la fin. Richard (Sébastien Gauthier), éternel adolescent à la fois dévoué et écervelé. Dans ces personnages, on retrouve tous une parcelle de folie que nous avons soi-même en nous.

Avec La grande sortie , on a droit à une pièce toute en nuances. À la fois drôle et touchante, la pièce mise en scène par Jonathan Racine ne laissera personne indifférent. Les textes brillamment écrits et nous laissant entendre un joual convaincant, nous offre des dialogues allant de la blague aux confessions. Pour une mise en scène pointilleuse, des textes abracadabrants et des interprétations puissantes, La grande sortie est sans aucun doute, une pièce à voir.

La pièce sera présentée au Théâtre du rideau vert jusqu'au 22 février prochain. Pour vous procurer vos billets, visitez la page officielle du Théatre du Rideau Vert

Article par Martine Boucher
Photo: rideauvert.qc.ca

Commentaires