Première médiatique de la puissante Nadja



Toute souriante, Nadja présentait la première médiatique de son nouveau spectacle, mardi soir dernier, à Brossard. Un nouvel album pour la chanteuse, qui est n'est conçu qu’en français seulement. Quoiqu’on l’admire pour son côté jazzy sur ses albums anglophones, elle sait d’autant plus mettre la vibe qu’il faut lorsqu’il s’agit de chansons Franco.

Plusieurs artistes s’étaient réunis au Club Dix30 en l’honneur de cette première. On pouvait y voir Joël Legendre, Ima, France D’Amour, Mario Pelchat, Marie-Claude Barette et j’en passe. Tous les uns autant

que les autres semblaient bien apprécier le moment lors de cette magnifique soirée mouvementée. Vêtue d’une jolie petite robe noir étincelante, Nadja est entrée sur scène avec une prestance sans fin. On sentait le plaisir qui l’habitait! La joie d’être sur scène devant tous ces gens; on arrivait à vivre ce moment avec elle.

«Des réponses, j’en ai pas… Mais j’ai des milliers de baumes, qui soulagent pendant quelques secondes.»


C’est avec ce hit,  qui présentement tourne sur toutes les radios, que la splendide Nadja a débuté le spectacle. Une chanson écrite par Daniel Dupuis, que l’on écoute en se laissant aller, en chantant, en souriant, en dansant.

À notre grand plaisir, le spectacle s’est poursuivi avec Mademoiselle Maladresse. Nadja a su combler les gens présents en offrant quelques succès de ses disques précédents. Vraiment, ce nouvel album francophone saura en plaire plus d’un. Des chansons au rythme savoureux et coloré, rendent le spectacle mouvementé et des plus intimes.

Au cœur du jazz

Nous racontant des anecdotes des plus cocasses sur sa maman, Nadja affirme que sa mère prétend détester le jazz, mais en écoute régulièrement. Paraît-il que la musique qu’elle a chez elle, n’est que ça. Lui rendant hommage et lui démontrant que le jazz, c’est bon,  Nadja nous a gâtés avec un heureux mélange de chansons de l’époque! Un medley des plus intéressants qui ont suscité beaucoup d’intérêt auprès du public. Les gens chantaient avec elle, dansaient et  évidemment, avaient beaucoup de plaisir. Elle est une grande chanteuse, de haut calibre, on doit se le dire! Nadja a fait ses preuves et joue définitivement dans la cour des grands. Sa voix est si puissante; dépendamment de la chanson, elle peut facilement nous faire voyager à travers les époques, seulement en changeant d’intonation.  Les frissons sont apparus à quelques reprises lors du spectacle!


Pour tout connaître sur les dates de spectacles de Nadja ou pour la suivre sur les réseaux sociaux , visitez son site web nadja.mu, son compte Facebook ainsi que son compte Twitter


Article par Claudia Boisvert
Photos par Renaud Vinet-Houle

Commentaires