Entrevue avec le mec de l'heure: Ian Lee




Ian Lee lançait son album Comme moi, mercredi dernier dans l'ambiance festive du Sharx à Montréal. Bowling, bar à bonbons et lumières ultraviolettes étaient au rendez-vous. Pour l'occasion, nous avons eu la chance de nous entretenir avec le chanteur. Voici le compte rendu de cette entrevue remplie de rire et d'explosion d'énergie. 

Petite Boîte: Avec ton vidéoclip et ton lancement, on se rend vite compte que tu es quelqu'un de très créatif. Ce sont des idées qui viennent de toi?

Ian Lee: Il y a toujours des gens qui m'aident, je ne fais rien tout seul. J'aime ça me démarquer, je n'aime pas ça suivre la masse. Pourtant je suis bélier et un bélier c'est un peu comme un mouton, mais bon... (rires) Non, mais j'aime ça me démarquer et mon album c'est vraiment ça! J’essaie d'aborder les chansons de manières différentes. Quand on parlait de faire un lancement, on s'est dit «Bon, est-ce qu'on fait un lancement traditionnel?» et moi j'avais envie de faire quelque chose de différent. J'avais envie simplement de célébrer le lancement de mon album, que tous mes amis viennent, qu'on joue au bowling ensemble et puis de leur présenter le nouveau vidéoclip! Donc, c'est vraiment de vouloir faire quelque chose de différent. C'est ça qui me motive le plus!

P.B: Et pour ce quatrième album tu voulais présenter quelque chose de différent, mais qui se rapproche quand même de ce que tu fais. Comment l'album Comme moi, se différencie de ce que tu as offert avant?

I.L: Quand j'ai fait Nice to meet you et le EP Je ne m'en fais pas, c'était un premier pas vers ce genre-là, parce qu'avant mes chansons étaient un peu plus rock et un peu plus mélancoliques. Je voulais un nouveau son et ce mini-album commençait à se rapprocher, mais ce n'était pas encore exactement ce que je voulais. Avec Comme moi, on se rapproche vraiment de ce que je veux, de plus en plus...

P.B: Et, qu'est-ce que tu veux justement?

I.L: J'appelle ça de la pop-rétro rebelle! Ça a un son un peu rétro mais ça reste de la pop moderne et s'est chanté avec un peu de ''Je m'en foutisme!'' J'aime ça! Il y a de l'attitude. Ce n'est pas juste des chansons qui sont le ''Fun''... Ce sont des chansons qui sont le ''Fun'' avec un petite twist en plus!

P.B: Tu dis de toi-même que tu es baveux!

I.L: Oui, je suis un peu baveux! (rires)

P.B:  Et ça se traduit comment?

I.L: Je suis taquin! Regarde la chanson Tes amies, qui parle d'un gars qui aime sa copine mais qui dit que ses amies sont très jolies aussi. Il y a aussi une chanson sur l'album qui s'appelle Merci, qui parle d'une rupture et qui commence en disant «Tu t'en vas, tu fais ta vie sans moi...» et on a l'impression que c'est une chanson qui parle vraiment de désespoir, mais quand tu arrives au refrain, tu comprends qu'en fait, il est libéré que ce soit la fin de sa relation. 

P.B: Ok! On comprend mieux le ''baveux''! (rires)

I.L:  Oui, il a l'air d'avoir de la peine au début, mais au fond il s'en fout!

P.B: Tu as travaillé avec John Nathaniel sur ce disque, c'est comment de travailler avec lui? 

I.L: Moi et John avons commencé à travailler ensemble en 2011. Ça a vraiment été un coup de foudre créatif. On voit la musique de la même manière, on voit la conception de chansons de la même manière, l'écriture aussi on voit ça très similairement... Pour moi, c'était certain que j'allais travailler avec lui pour cet album-là! Surtout que je voulais garder la même énergie et je pense qu'il avait compris ce que je voulais. On a eu beaucoup de discussions ensemble avant de faire l'album, concernant le son que je voulais, où je voulais aller avec cet album... C'est important qu'il comprenne, parce que le réalisateur doit aller chercher les instruments, il doit créer cet univers-là! Il a tout de suite compris ce que je voulais faire et je suis vraiment content qu'on ait travaillé ensemble encore!

P.B: C'est un album qui annonce bien le printemps! 

I.L: Oui, le printemps qui arrive jamais!

P.B: À mon avis, il va arriver avec la sortie de ton album... Tu vas avoir fait fondre la neige ce soir avec ton lancement!

I.L: J'espère! (rires)

P.B: Merci Ian! Bon succès!

I.L: Merci à vous!

Pour lire notre compte rendu du lancement, cliquez ICI!

Pour découvrir ou redécouvrir Ian Lee, visitez sa page officielle au ianlee.com! Suivez le également sur Twitter et Facebook. Pour vous procurez cet album, qui sera assurément l’incontournable de votre été 2014, visitez le Itunes.com ou le Zik.ca. Disponible aussi en magasin!


Entrevue par Martine Boucher
Photo par Claudia Boisvert

Commentaires