Marie-Luce Béland, Quoiqu'il advienne...


D'origine Dominicaine et d'adoption Québécoise, Marie-Luce Béland est une jeune auteure-compositrice-interprète qui a toujours été passionnée de musique. Du plus loin qu'elle se rappelle, le chant et la danse ont été ses premiers amours. C'est toutefois après une rencontre avec Steve Veilleux du populaire groupe Kaïn que Marie-Luce se lance concrètement en musique. À peine âgée de 19 ans, elle lançait son premier album À l'envers en 2008 qui connaitra un succès entre autres grâce aux pièces Pleine lune et Folles. Elle nous revient 6 ans plus tard avec son tout nouveau mini-album, «Quoiqu'il advienne» sur lequel on retrouve 4 chansons originales écrites et composées par Marie-Luce elle-même. 

« Maintenant, je peux me chanter comme j'ai envie de me chanter avec mes expériences à moi et ce que j'ai vécu avec ma tête et mon cœur!» 
-Marie-Luce Béland

On peut dire que Marie-Luce Béland a bien choisi les quatre chansons qui se retrouvent sur ce mini-album. La chanteuse qui dit ne plus vouloir faire d'album complet, a préféré n'offrir que quelques pièces, mais des chansons qui sont toutes aussi excellentes les unes que les autres. «Je vais commencer à miser plus sur le côté numérique. En ce moment, on n’arrête pas de dire que l'industrie du disque va mal, mais ça ne va pas si mal que ça, ce qui va mal c'est les moyens qu'on utilise pour transmettre la chanson aux gens qui l'écoutent. Je ne ferai plus jamais d'album complet, ça va être des EP de quatre chansons ou directement des extraits.»


Le premier extrait radio du EP se nomme Les années lumières et elle est sans contredit mon coup de cœur de ce mini-album. Accrocheuse et Rythmée, l'écriture de cette pièce qui parle d'échec amoureux a été une source de réconfort pour Marie-Luce. « Si aimer était si facile, nous serions tous en amour. J’étais très triste quand j’ai composé cette chanson…» La chanson titre de l'album Quoiqu'il advienne, parle d'un amour inconditionnel qui perdure à travers les années et qui surmonte les obstacles. Une pièce remplie d'espoir et qui nous fait croire au grand amour, à l'âme sœur. C'est un rêve qui a inspiré la chanteuse à écrire la pièce Aquabird, « J’ai rêvé de cette magnifique créature. Elle était entièrement faite de petites gouttes d’eau dessinant la silhouette d’un homme et possédait des ailes gigantesques. Dans mon rêve, il évoquait l’ange gardien.» Une chanson remplie de passion! Finalement, la dernière chanson mais non la moindre, Je marcherai est un genre hymne aux incompris selon l'artiste. Un hymne aux gens qui ont foncé et qui ont poursuivi leur rêve malgré les embuches et malgré les gens qui leur ont dit qu'il n'était pas assez bon, assez beau et assez intelligent pour réussir. Ces gens qui ont gardé la tête haute malgré tout... Une chanson victorieuse quoi?!

Bref, un mini-album pop-rock remplit d'amour, de force et d'espoir qui vous plaira sans aucun doute. Je vous invite à visiter le site web de Marie-Luce Béland pour la découvrir ou la redécouvrir et pour vous procurer l'album, rendez-vous sur Itunes.  

Bonne écoute!


Notre pièce coup de cœur: Les années lumières
Notre note:  8.5/10

Article par Martine Boucher
Crédit photo: marielucebeland.com

Commentaires