Un retour dans le temps avec Noir Silence, Sophie Pelletier et Breen Leboeuf

Crédit photo: Page Facebook Officielle


Noir Silence a maintenant 21 ans de carrière et est composé de : Jean-François Bernatchez, Samuel Busque, Jean-François Dubé, Michelle Lambert et Martin Roby.

Je ne sais pas pour vous, mais n’ayant que 24 ans je ne connaissais pas beaucoup le groupe Noir Silence. Bien sûr, je connaissais les plus grands classiques qui passent à la radio comme On jase de toi et Méo Penché, mais le 28 mars dernier lors de leur spectacle aux foufounes électriques j’ai été plus que surprise.

Le spectacle a commencé en force avec un groupe heureux de jouer sur scène et avec une énergie débordante. On ne pouvait croire qu’ils jouaient devant quarante et quelques personnes tellement ils étaient dedans. Ils avaient la même énergie que s’ils avaient joué devant 40 000 personnes.

Ils ont fait quelques chansons du nouvel album sorti l’an dernier, Plus de peur que de mal dont la chanson T’es tellement belle, ma préférée. Par la suite, le public a même eu droit à une tournée de «shooters» de Jack Daniel’s payée par le groupe.

Le spectacle mettait aussi en vedette Sophie Pelletier et Breen Leboeuf qui n’ont pas tardé à arriver sur scène pour chanter avec Noir Silence.

Sophie Pelletier, finaliste féminine à Star Académie 2012, a interprété sa merveilleuse chanson Sarah sans Sourire avant de faire un duo avec Jean-François Dubé. Ce duo s’est vite transformé en trio lorsque Breen Leboeuf est arrivé sur scène. La légende du rock québécois a joué Mes blues passent pu dans porte du groupe Offenbach, duquel il faisait partie lors de la sortie de cette chanson.

Après la pause, Noir silence a joué des classiques comme Made in U.S.A avec un discours sur les prochaines élections provinciales et la chanson qu’ils font toujours en spectacle En attendant de partir. Ceux-ci ont fait lever la foule et le public chantait à tue-tête.

Un rappel a eu lieu et le groupe nous a démontré que même un classique rock peut être bon avec des paroles françaises. C’est avec Sophie Pelletier chantant du Marjo sur la musique de Jump de Van Halen que le groupe a montré que ce n’est pas le fait qu’un hit rock est chanté en anglais qui en fait un hit, mais plutôt la musique de fond. Breen Leboeuf quant à lui est revenu faire un classique d’Offenbach, Promenade sur mars, pour terminer le spectacle. Cette finale a complété la merveilleuse soirée que l’on a passée et a permis à tous (musiciens, chanteurs et publics) de chanter un des plus grands succès du rock québécois.

Je vous recommande d’aller vérifier à quel endroit le groupe Noir Silence sera en spectacle dans les prochains mois pour y découvrir ou sinon continuer d’aimer les performances que les membres du groupe font.

Pour en connaître davantage sur leur «tournée» et pour vous procurer leurs albums, visitez  www.noirsilence.com.

À LIRE AUSSI:


Commentaires