Entrevue | Sylvain et ses Marcel


Par Martine Boucher


Petite Boîte: Tout au long du spectacle, je me suis vraiment demandé de quoi avaient l’air vos partys de famille! (rires) Ça doit vraiment être intense! Est-ce que toutes vos fêtes de famille ont des allures de show rock comme ce soir?

Sylvain: (rires) C’est drôle, parce que les miens sont plates à mort, sincèrement! Dans la famille de leur mère (la mère de ses fils),  par exemple ça fête très très très fort! C’est beaucoup plus musical! De mon côté, il y a moins de musique. Mon frère fait de la musique contemporaine, mais c’est moins de la musique pour taper du pied...

P.B : La musique fait partie intégrante de votre famille!

Sylvain : Oui et ça a toujours été comme ça!

Joël: Tout le monde dans notre famille est musicien! Quand on était tous petits, Sylvain jouait de la guitare dans les partys, il jouait pendant des heures! Ensuite à l’adolescence, on s’est mis à jouer de la guitare aussi et là, ça a levé d’un cran. On faisait beaucoup de jam! On joue ensemble depuis l’âge de 13 ans environ!

P.B : Comment est né, Sylvain et ses Marcel?

Antoine: Moi et Valérie, on s’est mariés le 15 juin et mon père a eu une très bonne idée de faire un projet de groupe qui au départ devait être corporatif. On s’est dit «On va voir ce que ça donne au mariage et si c’est le ''fun'' tant mieux, sinon bien on verra...» Ça a vraiment bien fonctionné, les gens ont trippé! Donc, on s’est dit «Go, on y va!» Sylvain a parlé à Eduardo (Da Costa), il a vraiment aimé l’idée! Il a embarqué tout de suite dans le projet. Il a appelé Sylvain tout de suite en criant…

Joël: Il a dit des mots d’église! (rires)

Antoine : Donc, l’idée est partie de là et ça ne fait qu’avancer. On est bien contents!


P.B: Comment ça s’est passé en studio? Sur la scène vous avez vraiment une belle chimie, j’imagine qu’en studio vous avez dû avoir beaucoup de plaisir!

Sylvain: On l’a fait chacun notre tour, alors c’était moins en gang… Des fois, on était 2 ou 3 ensembles, mais... J’aime ça dire que j’étais en vacances au Mexique pendant que le bassiste et que le batteur enregistraient les fondations de mes chansons! (rires) J’avais vraiment confiance en eux, on avait beaucoup répété et je savais que tout allait bien aller. Et si ça n’avait pas bien été, j’aurais dit «C’est de la merde!» (rires) Ben non, je n’aurais jamais dit ça!

Joël : C’est une expérience assez différente, étant donné qu’on y allait chacun notre tour! Et ce qui a fait que ça a vraiment bien fonctionné, c’est qu’on avait aussi une très bonne chimie avec le réalisateur de l’album. On avait vraiment la même vision pour l’album! Jean-François Grenier,  c’est grâce à lui que l’album sonne aussi bien!

Ensemble : Chapeau J-F!

Joël : Chaque fois qu’on allait en studio, il nous mettait toujours très à l’aise et en confiance. On a vraiment trippé à faire ça avec lui! 

Félix : De mon coté, c’était ma première expérience en studio professionnel, et c’était vraiment vraiment ''sur la coche''!

P.B. : C’est votre premier album, quelles sont vos attentes? En avez-vous ou vous faites ça pour le plaisir et advienne que pourra?

Sylvain : C’est sûr qu’on a toujours des attentes pour chaque chose qu’on fait, mais ce qui est le ''fun'' c’est que c’est tellement arrivé vite, qu’on n'a pas eu beaucoup de temps pour penser. En même temps, on le sait que la musique souffre beaucoup avec les téléchargements et le numérique alors, on ne pense pas devenir riche avec ça, mais on espère juste s’amuser et faire de la scène. Parce que c’est le fun le studio mais notre but, c’est de faire de la scène le plus possible!

P.B : Valérie, tu es la seule fille du groupe! Arrives-tu à apporter un peu ta touche féminine dans tout ce beau projet-là?

Valérie : Oui, je suis vraiment bien entourée! Je suis protégée en tous les cas, (rires) j’ai plein de grands frères et un mari… Je ne peux pas me plaindre…

Sylvain : On la ramène souvent à la maison. Des fois, elle sort dans les bars... la drogue...! C’est épouvantable… (rires) Ben non, ce n’est pas vrai!

P.B : (rires) Sylvain tu es le papa du groupe ou c’est plutôt toi qui mets le bordel?

Sylvain : Moi, je suis vraiment calme! Je suis le papa, mais c’est difficile de les envoyer dans le coin pour réfléchir à l’âge qu’ils ont. Des fois, j’essaie de suggérer des choses, mais ça ne passe pas toujours… (rires)

Valérie : Je pense qu’on peut tous être autoritaires à notre façon… On a chacun nos points de vue, alors on peut tous être autoritaire à nos heures, mais on s’entend tous vraiment bien!

P.B : C’est ce qui fait votre belle chimie! Bonne chance pour la suite et bon succès!


Commentaires