SAINT-HYACINTHE | L'incroyable Vincent Vallières

Crédits photos: Jocelyn Riendeau (vincentvallieres.com)


24 avril 2014 - Saint-Hyacinthe | C’est jeudi dernier que l’authentique Vincent Vallières s’est arrêté à Saint-Hyacinthe pour nous présenter son plus récent album «Fabriquer l’aube». L’auteur-compositeur-interprète était accompagné de ses trois excellents musiciens accolytes, soit Michel-Olivier Gasse à la basse, Simon Blouin à la batterie et André Papanicolaou à la guitare électrique et au piano. D’ailleurs, la soirée a été lancée par ce dernier qui a assuré la première partie avec ses compositions folk. Dès les premières minutes, la Salle Juliette-Lassonde s’était changée pour laisser place à l’ambiance d’un salon; une ambiance que Vallières poursuivit avec brio! On a pu y voir des spectateurs de tous les âges, mais unanimement enchantés par sa voix chaude et réconfortante.

Clairement, le récipiendaire du Félix de «L’interprète masculin de l’année» en 2012 a fait vivre à son public toute une gamme d’émotions, en nous livrant des chansons inspirées de de sa vie. Si Vallières aspirait, dès son secondaire 1, une carrière internationale avec ses compositions en anglais et avec pour sujets le mal-être, la mort et la pollution, il a ouvert ses horizons depuis pour nous partager ses plus beaux arrangements en français passant par l’amour et l’espoir, avec un brin d’humour par moment. C’est d’ailleurs avec des histoires plutôt rigolotes que le chanteur nous a introduit quelques une de ses chansons, ce qui a mis le public à l’aise dès son arrivée. C’est à l’unisson qu’ils ont entamé le spectacle sur son tube Avec toi

Parmi les meilleurs moments de la soirée, il y bien évidemment son succès Café Lézard qui nous a été offert avec une pause instrumentale énergique, là où la chimie des «vieux chums» qui s’amusaient sur scène s’est fait voir à coup sûr. Parmi mes coups de cœur, je compte aussi le moment où Vincent Vallières nous a fait entendre sa première réalisation de jeune artiste, I’m gonna cry. Cette fois par contre, il insista sur le fait de ne pas applaudir, «c’est vraiment mauvais», dit-il, ce qui fit bien rire le public.  Puis, bien évidemment, comment pourrais-t-on parler de Vincent Vallières sans parler de son succès radiophonique «On va s’aimer encore»? Ce fut littéralement mon coup de cœur de la soirée et visiblement, celui de la majorité des spectateurs qui ont accompagnés le chanteur tout au long de sa chanson.



Finalement, Vincent Vallières poursuit sa tournée dans les quatre coins du Québec, et c’est un spectacle à ne pas manquer. Visitez vincentvallieres.com pour connaître les dates durant lesquelles il sera de passage chez vous!

Le saviez-vous? Vincent est aussi sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter!


Commentaires