Valérie Fraser devient porte-parole de S.N.A.P.

Par Stacy Rajarison
Crédits photos: (1) Amélie Cousineau (2) Page Facebook de Valérie Fraser


En collaboration avec le CHU Ste-Justine, le programme S.N.A.P (Santé, Nutrition et Activité physique), destiné aux jeunes âgés entre 8 et 16 ans avec un surpoids, préconise les saines habitudes de vie en misant sur l’activité physique et la saine alimentation, mais également sur la valorisation de la motivation et de l’estime de soi. Offert à Montréal au Centre Père Sablon deux soirs par semaine, le programme permet à ces jeunes de participer à plusieurs activités et d’être entourés d’un personnel spécialisé (psychologues, nutritionnistes et kinésiologues).


Blogueuse et auteure de l’inspirant livre « Le jour où j’ai arrêté d’être grosse », Valérie Fraser viendra motiver ces jeunes. Porte-parole de S.N.A.P, la blogueuse de 25 ans viendra surtout aider ces adolescents à développer une meilleure estime d’eux-mêmes. Prenant son nouveau rôle au sérieux et à cœur, Valérie va s’impliquer directement auprès de ces jeunes en prenant part à divers ateliers et en allant les voir au camp de jour cet été. À titre de véritable mentor, Valérie souhaite que ces adolescents puissent venir se confier sans gêne à elle. « Ça ne fait pas longtemps que j’ai été une adolescente et je n’avais pas d’outils pour m’aider. J’aurais aimé ça pouvoir en parler avec quelqu’un, quelqu’un qui avait réalisé ça. J’ai la facilité avec les jeunes, je suis coach d’improvisation avec des jeunes, c’est sûr et certain que ça va être facile pour eux de venir m’en parler et j’ai les résultats qui viennent avec ». En effet, en 2012, alors qu’elle pesait 345 livres, Valérie Fraser a décidé de se prendre en main. Guidée par la motivation, elle mène depuis un mode de vie sain et est descendue sous la barre des 200 livres. Il est donc certain que Valérie Fraser saura avoir un impact positif sur la vie de ces jeunes filles et garçons. « Les jeunes, c’est une priorité pour moi parce que c’est important qu’on les écoute. Je me suis sentie tellement incomprise durant ces années que ça m’a rendue à un point de non-retour, mais je veux qu’ils sachent qu’en ce moment,
on les comprend pour vrai et on est là pour vrai! », nous a confié celle qui souhaite un jour écrire des bandes-dessinées.


Cette année, le programme S.N.A.P s’élargit et proposera à partir de cet été une formule camp de jour où les jeunes pourront prendre part à des activités en plein air. Grâce à une généreuse contribution de la Banque Nationale s’élevant à 500 000 dollars (soit un investissement sur cinq années), plusieurs jeunes pourront profiter des activités du S.N.A.P à un moindre coût et voire même gratuitement.


De plus, cet été, le camp de jour le P’tit Bonheur, situé dans les Laurentides, va permettre aux jeunes intolérants au gluten ou atteints de la maladie cœliaque de s’inscrire à un programme complètement adapté à leurs besoins, soit une première dans la province, en compagnie d’une excellente équipe.


Pour avoir plus d’informations sur le programme S.N.A.P et connaître les modalités d’inscription, visitez le site du Centre Père Sablon ou celui du P’tit Bonheur . Vous pouvez aussi suivre Valérie Fraser sur Facebook . Cliquez ici pour acheter le livre «Le jour où j'ai arrêté d'être grosse».

Commentaires