10 questions à Émilie Brassard de Salut, Bonjour!

Entrevue par Martine Boucher
Crédit photo: Twitter


1. Le miss Météo ont souvent la réputation de faire un travail facile et futile, mais faire la météo est plus difficile que ce qu'on pense. Quelles sont les difficultés quand on fait la météo?

J’avais ce même préjugé avant de faire la météo! J’ai rapidement réalisé tout le travail que requiert ce poste.  Ça prend beaucoup de recherches, une grande compréhension des termes météo tout comme du déplacement des masses d’air dans la province et de la géographie.

On doit aussi avoir une certaine habileté à bien résumer : il faut parfois expliquer les conditions météo de plus de 1 500 000 km en 60 secondes.  Puis-je rappeler que c’est très rare que les prévisions soient identiques partout dans le Québec?

De plus, je suis dehors beau temps mauvais temps.  Pas toujours facile de rester focus à
-40 avec la neige qui te fouette le visage.  Il arrive aussi très souvent que pendant mes interventions, des gens (souvent des touristes) viennent nous demander des indications. Il faut être capable de jongler avec plusieurs facteurs parfois déstabilisants.

2. Tu as eu la malchance d’être entartée en direct à Salut Bonjour! Tous les auditeurs ont souligné ta réaction sereine et le fait que tu as su prendre cela avec humour. Est-ce quand même dure à gérer après? Avec les réactions des autres et le fait de toujours s’en faire reparler?

Quand ça t’arrive, tout se passe tellement vite que tu n’as pas le temps de penser à la façon dont tu dois réagir.  Tu réagis comme tu le ferais sans avoir une caméra en face de toi. Moi, dans la vie, j’aime ça rire. Est-ce que j’aime me faire entarter : NON! Pas du tout. Mais je préfère rire de moi que de rire des autres et peut-être les blesser.

Oui, je m’en fais encore beaucoup parler, mais ceux qui m’en parle sont très respectueux et sont visiblement plus choqués de cet événement que moi.

3. Grâce à ton travail à Salut Bonjour!, chaque matin tu rencontres des gens de différents milieux. Quelle est la plus belle rencontre que tu as fait? Et au contraire, quelle est ta rencontre le plus bizarre/malaisante?

Chaque rencontre est un moment unique et magique en soit.  Dans le cadre de Salut, Bonjour!, on rencontre les personnes normalement très tôt le matin, dans un moment privilégié de la journée où la folie de la journée n’est pas présente encore. On n’a pas eu à traverser l’interminable trafic. Je rencontre du monde avec un café à la main, un muffin dans l’autre, prêt à attaquer la journée et de bonne humeur.  Peu importe qui je rencontre, c’est toujours un grand plaisir!

Pour ce qui est des rencontres bizarres, j’ai beau chercher, il m’est difficile d’en trouver une. J’ai été chanceuse jusqu’à aujourd’hui!


4. Je ne suis vraiment pas une personne matinale, j’admire donc tous les gens qui travaillent aussi tôt le matin! Comment ont fait pour garder un rythme de vie sain, quand on se lève à 3h du matin?

Petite précision ici : je me lève les matins de grâce matinée à 2h30. ;)

Après l’émission, je dîne (vers 10h30) et je saute dans mon lit pour faire une sieste… qui peut s’éterniser!  C’est mon truc: Dormir quand j’ai le temps. Et manger de la poutine...  Parce que la poutine, ça rend heureux! C’est prouvé!

5. Quelle est ta routine le matin, lorsque tu arrives au travail; de la préparation d’animation jusqu’aux directs?

À mon arrivée, je passe à la loge déposer mes trucs et jeter un coup d’œil à mon manteau de la matinée. Je descends ensuite au sous-sol au département des miracles : maquillage/coiffure. Donc à 3h30, c’est le maquillage pour m’ajouter des heures de sommeil sous les yeux et un teint santé. Ensuite, changement de chaise pour me faire coiffer.  Tout ça en 30 minutes!  Je remonte à la loge pour m’habiller chaudement (je suis TRÈS frileuse, même l’été), je vais chercher mon ordinateur portable, les journaux et vais rejoindre mon caméraman pour regarder où on doit se rendre ce matin là.  Une fois rendu sur place, je lis les journaux, je vais regarder les radars météo et je lis la météo du jour et à venir pour le reste de la semaine de chacune des villes.  Une fois le tour de la province fait, je vais entrer les données météo de chaque ville une à la fois pour mes cartes météo. 

6Tu as fait de la radio sur la côte Nord. Comment le fait de faire de la radio en région et le fait d’en faire à Montréal est différent?

Il y a au départ une grande différence entre la radio et la télé. J’ai animé à la radio en pantoufle, pas maquillée, habillée en ‘’mou’’.  La radio, tu accompagnes quotidiennement les gens dans leur routine, mais ils ne te connaissent pas visuellement.  Maintenant, je ne pourrais pas aller faire mon épicerie en pyjama.  Et pour ceux qui se posent la question : non, je n’ai jamais fait mon épicerie en pyjama… (rires) Je suis juste allé voter une fois en pyjama. Je me suis rendue compte arrivé là-bas que j’étais encore en pyjama. Ça arrive parfois quand tu as de jeunes enfants que tu oublie ce genre petits trucs!

7. Tu as gradué du CRTQ en 2005 et tu as reçu le trophée Maxime et la bourse COGECO de la meilleure animatrice. Ultimement, quelle est ton rêve de carrière? Aimerais-tu avoir ta propre émission? Si oui, quel type d’émission ce serait (talk-show, émission de variété, émission de service…)

Mon rêve fou serait d’avoir une émission dans le même genre qu’Ellen Degeneres. Elle est drôle, spontanée, originale et folle!  Mais pas tout de suite. Je m’amuse beaucoup à Salut, Bonjour! Je veux en profiter!

8. J’ai lu que tu es une passionnée de musique, d'actualité, de spectacles de toutes sortes, de mode et de bons restaurants. Quelles sont tes adresses incontournables en matière de mode et de ‘’bouffe’’?

Récemment, mon conjoint m’a fait découvrir le La Baie centre ville de Montréal. Je n’y avais jamais mis les pieds. Il y a plein de petites boutiques mode réparties sur plusieurs étages à la même adresse. C’est MAGIQUE! J’adore l’effervescence du magasinage sur Ste-Catherine mais je ne me lasserai jamais du magasinage dans un centre commercial.
Côté bouffe, je crois que la vie passe trop vite et qu’il y a trop de merveilleux restaurants à découvrir! Mais récemment, j’ai essayé le restaurant Siam au DIX30 et j’ai adoré. Même chose pour le Da Vinci sur Bishop à Montréal, le meilleur italien!

Et puis comme je suis originaire de Jonquière je te dirais que là-bas, MA place super gastronomique est chez Pauline.

9. Tu as été web reporter, tu as fais de la narration, des animations pour des événements de tous genres, des voix hors champs, de la publicité à la caméra et tu continues d'animer à la radio. Tu es une fille polyvalente et ouverte à toutes les opportunités. Est-ce qu’il y a une branche que tu n’as pas touchée encore et à laquelle tu aimerais toucher?

Je n’ai jamais chanté… quoi que ce serait une horreur, mais que j’aimerais ça bien chanter.  C’est génétique chez nous, on chante mal de génération en génération.  Et à écouter mes filles, je leur ai transmis le gène! ;)


10. En terminant, voici des minis-questions en rafale :
Dans l’équipe Salut Bonjour! qui…

-         …joue-le plus de tours? Marie-Christine Proulx
-         …est le plus concentré avant le début de l’émission? Gino Chouinard
-         …est-le mieux préparer pour les émissions? Marie-Christine Bergeron
-         …est le plus drôle? Marie-Christine Bergeron
-       …est la personne avec qui tu t’entends le mieux? Mes trois girls Marie-Christine Proulx, Marie-Christine Bergeron et Vanessa Pilon!

Commentaires

  1. Wow, superbe entrevue! Bravo Martine et merci pour ce partage. C'est vraiment génial d'en apprendre davantage sur le travail d'Émilie et de la découvrir sous un autre angle. Merci! Barbara :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Veuillez noter que tout commentaire blessant, harcelant ou visant personnellement un artiste peut se voir supprimé sans préavis.

Merci!