Les innocentes : De retour aux sources

Article par Mathieu Caron
Photos par Jean-Francois Hamelin


Afin de clôturer sa 65e édition, le Théâtre du Rideau Vert s’offre un retour aux sources en présentant Les innocentes de Lillian Hellman.

Présentée pour la première fois sur les planches du Théâtre du Rideau Vert en 1949, les fondatrices, Yvette Brind’Amour et Mercedes Palomino, avaient fait preuve de beaucoup d’audace en choisissant cette pièce pour inaugurer leur théâtre le 17 février 1949.

Mise en scène par René Richard Cyr, cette nouvelle adaptation demeure très fidèle à l’originale, tout en offrant une lecture des plus contemporaines. Les innocentes aborde le lesbianisme, sujet très tabou à l’époque et démontre tout le chemin accompli au fil des ans mais nous fait réaliser qu’il en reste malheureusement beaucoup à faire, même à notre époque.

Andrée Lachapelle ( La Galère, Yamaska ), Sylvie Drapeau ( Yamaska ), Rose Maïté Erkoreka ( Louis Cyr, Une grenade avec ça? ), Catherine Leblond, Sylvie Drapeau ( Un monde appart ), Véronic Rodrigue, Philomène Levesque-Rainvaille, Christine Goyer, Sarah Laurendeau ( 30 vies ), Néfertari Bélizaire ( La Galère ) et Samuel Coté sont de la distribution de cette pièce touchante et bouleversante.

L’histoire : Après avoir fondé ensemble un pensionnat pour jeunes filles, Karen et Marthe deviennent subitement la cible d’une rumeur au sujet de leur relation. Ce mensonge est lancé par Marie, une enfant qui désire l’attention à tout prix et qui manipule son entourage avec brio. Sa grand-mère, Madame Tilford croit d’emblée la fausse confession de sa petite-fille et accuse alors les deux professeurs d’action ''contre-nature''.

Mention spéciale à Catherine Leblond qui livre une performance impeccable dans le rôle de Marie Tilford. Diplômée du Conservatoire d’art dramatique de Montréal en 2013, elle a assurément un brillant avenir devant elle.

À l'occasion de la représentation du 17 mai, la Fondation Émergence réunira des membres des communautés LGBT (Lesbienne, gai, bisexuelle, transgenre et transsexuelle) dans le foyer du théâtre, dès 19h, pour souligner la Journée internationale contre l'homophobie. Ainsi, du 13 mai au 7 juin, pour chaque billet vendu, une somme de 5 $ sera versée à la Fondation Émergence.

L’excellente pièce Les innocentes sera présentée jusqu’au 7 juin.
Pour plus d’informations, pour vous procurez des billets ou pour acheter un abonnement en vue de la prochaine saison, visitez rideauvert.qc.ca

Commentaires