Entrevue découverte | Coup de foudre pour Laura Babin

Article et entrevue : Mathieu Caron
Crédit photo: Ariane Forest
Graphisme: Catherine Vallieres


Présentement demi-finaliste pour le Festival international de la chanson de Granby, Laura Babin est un nom à retenir. Sa voix douce, ses textes et sa musique vous charmeront, à coup sûr. Si le coup de foudre existe en amour, il existe aussi en musique. Je le sais, puisqu’un soir de mai, ça m’est arrivé. Pour être bien sûr, le 30 mai dernier, je me suis rendu au Brûloir sur Fleury pour la voir en spectacle et la rencontrer. J’ai donc eu la chance de m’entretenir avec elle et surtout de la découvrir Tranquillement.

Mathieu Caron: Pour commencer, peux-tu me décrire un peu ton parcours? D’où est-ce que tu sors? (Rires)

Laura Babin : En premier je sors de Rimouski, mais je suis à Montréal depuis l’âge de 9 ans. J’ai fait beaucoup de théâtre jusqu’à la fin de mon secondaire. Ensuite, j’ai fait une technique en chant, profil composition et arrangement à Marie-Victorin, puis un an à l’École nationale de la chanson à Granby.

M.C: Depuis combien de temps est-ce que tu composes?

L.B : Je pourrais dire à partir de l’âge de 9 ans, j’ai commencé l’accordéon et au lieu d’apprendre des pièces, je composais de la musique!

M.C : Qu’est-ce qui est venu en premier? Le chant ou l’écriture-composition?

L.B : La composition. Jusqu’à l’âge de 15 ans environ je ne croyais pas pouvoir chanter, je pensais que j’avais une trop petite voix, alors je jouais de la musique. Les textes sont venus plus tard, en même temps que la guitare. Mais j’aime les mots depuis longtemps, dans le théâtre, le cinéma et les livres!

M.C : Où est-ce que tu prends ton inspiration la plupart du temps?

L.B : Je crois que ça vient souvent de mon rapport à la vie, aux autres, à ce que je vis ou ce que j’entends. Je commence par jouer de la guitare ou du piano, j’essaie des sons, je trouve une musique, puis j’essaie des mots, rarement je commence avec un thème pour les paroles. Ça part de quelque chose qui sonne bien à mes oreilles, puis je construis quelque chose qui se tient ensuite. Évidemment, un petit retour à l’air du bas du fleuve ou de la Gaspésie aide aussi!

M.C : Ton frère est aussi musicien (ex-membre du groupe Alter Ego). Est-ce que vous êtes seulement tous les deux ou est-ce que votre famille est vraiment MUSIQUE?

L.B : Notre famille est vraiment musique, vraiment artistique en fait! Mon père était chansonnier dans sa jeunesse (c’est lui qui a commencé à me montrer la guitare), ma mère a étudié en chant classique et joue d’un peu de tout! Et j’ai plusieurs oncles, tantes, cousins qui sont dans la musique aussi ! Tout ça m’a donné un ben beau bagage!

M.C : Tu présentes un premier EP, est-ce que c’est dans l’éventualité d’un premier album complet?

L.B : Bien sûr! Quand? Je ne sais pas, et je ne suis pas pressée. Peut-être qu’il y aura un autre EP avant, qui sait? Mon EP ne s’appelle pas Tranquillement pour rien, c’est vraiment mon rythme. Mais reste que l’album me tente beaucoup, pour proposer un voyage complet, un univers plus précis, un début, un milieu et une fin, pour pouvoir travailler un concept, une histoire.


 «C’est sur tout va vite, trop vite, souvent, c’est sur, c’est pas toujours tranquillement 
Mais j’essaie de tout mon mieux, de tout mon cœur, j’essaie d’avancer, sans reculer 
C’est sur, c’est pas facile, j’y arrive pas tout le temps, c’est sur, ça peut devenir décourageant
Mais j’essaie de tout mon mieux, de tout mon cœur, j’essaie d’essayer.»
                                                           - Tranquillement, Laura Babin.

M.C : Qu’est-ce qu’on retrouve dans le iPod de Laura Babin?

L.B : Ces temps-ci, il y a beaucoup de Philippe B., Alt J, les Hay Babies, The Barr Brothers, Julie Blanche et Rhye!

M.C : Quels sont tes projets aux cours des prochains mois?

L.B : Cet été, il y a quelques spectacles en vue, des nouvelles chansons à composer, et un EP à montrer! À part ça, je pars au Vietnam en septembre, donc la préparation du voyage.


Pour ceux qui désirent découvrir Laura Babin, elle sera en spectacle le 16 juin au P’tit bar en solo, En première partie de Arnaud Lilian le 21 juillet au Quai des brumes pour la résidence Poulet Neige et le 27 juillet au Parc des Prairies à Laval (5 avenue du Crochet).

Son excellent EP Tranquillement est en vente sur iTunes et chez Archambault. Vous pouvez aussi suivre Laura Babin sur Bandcamp  et sur Facebook 


Commentaires