Festiblues | Un album en vue pour Marie-Ève Fournier

Entrevue par Martine Boucher
Photos par Mathieu Caron (1 et 2) et Martine Boucher (3)
Petite Boite: C'est ta deuxième année au Festiblues et ta première fois depuis ton passage à La Voix. Comment était l'ambiance ce soir?

Marie-Ève Fournier: L'an passé quand je suis venue, il y avait pas mal de monde, c'était écœurant. C'était ma première vraie grosse scène. Cette année, il y avait encore plus de monde! C'était vraiment une belle foule. En plus, ils ont chanté avec moi! Je suis vraiment contente! C'était une très bonne ambiance, j'ai vu de beaux gros sourires et ma famille était là en plus!

P.B: Est-ce que ta famille te suit pas mal dans les différents spectacles que tu fais?

M-È: Oui, quand c'est dans les régions près d'ici, ils viennent. La semaine dernière, j'étais à Port-Cartier, là ils sont restés à la maison... (rires)

P.B: Tu as présenté récemment ton nouveau single...

M-È: Oui, des gens m'ont dit qu'ils l'avaient entendu à la radio. C'est le fun! On a sorti le single pour être dans le thème de l'été/fraicheur. C'est une chanson légère et joyeuse, je l'adore! Mon amoureux est trop hot! (rires) Elle est vraiment agréable à faire en shows en plus. J'espère que les gens l'apprécient autant que moi je l'aime!

P.B: Un beau cadeau de ton copain! Est-ce que c'est toi qui lui as demandé de t'écrire une chanson?

M-È: En fait, en 2009 j'ai fait les auditions de Star Académie, il m'a vu à la télé, il m'a cherché pour qu'on travaille ensemble. À ce moment-là, on a écrit pas mal de chansons pour un album et on est entré en studio, mais j'étais beaucoup trop jeune. Je ne comprenais pas comment travailler et ça fonctionnait moins bien. Je sentais que je n'aurais pas défendu les chansons comme je le fais aujourd'hui. Pour moi, c'est important de défendre les chansons que je chante, de bien choisir les gens avec qui je travaille aussi. Mon équipe, c'est ma famille!

P.B: Est-ce que tu écris des chansons toi aussi?

M-È: Oui j'écris, mais je ne suis pas prête à les montrer tout de suite. Éventuellement, j'aimerais beaucoup m'impliquer dans l'écriture des chansons pour un album éventuel, mais faire un album ça demande beaucoup de sous et beaucoup de temps...

P.B: Travailles-tu encore à la boutique de moto?

M-È: Non! (triste) Ça fait deux mois que je ne travaille plus là-bas. Je n'avais pas le temps d'apprendre mes chansons et de faire mon travail qui me demandait d'être là à 100%. Ça ne faisait pas de sens. Je m'ennuie! J'ai vu un de mes collègues tantôt qui était dans la foule, je les trouve tellement hot! Je passe les voir de temps en temps quand j'ai deux minutes.

P.B: As-tu eu le temps de faire de la moto cet été?

M-È: Pas tant! J'ai pas eu beaucoup de temps avec tous les spectacles.

P.B: L'étape suivante j'imagine que c'est de sortir un album... ;) L'album signé Marie-Ève Fournier, ça va ressembler à quoi?

M-È: Ho my god, c'est la plus grosse question au monde! (rires) Moi, j'aime les chansons qui font mal et qui viennent chercher, parce que c'est là-dedans que je peux vraiment entrer et interpréter les chansons, puis livrer mon âme. Ça va arracher!!! On voulait justement regarder ça prochainement. J'aimerais avoir un peu de blues, un peu de rock... En fait, je crois que ça va être différent. Marginal à la Marie-Ève Fournier. Ça va bouger, mais il y aura aussi des ballades. Ça va être un entre-deux!

P.B: T'enlignes-tu plus pour du franco ou de l'anglo?

M-È: Je ne sais pas! Je trouve ça super important le Français, mais en anglais le feeling est différent. En Français, les mots sont plus lourds de sens, donc des fois ça peut devenir quétaine un peu plus rapidement. Il faut simplement choisir les bons mots et c'est pour ça que je veux prendre le temps de bien choisir mes chansons pour être capable de les défendre à 100%.

Pour tous savoir sur les projets de Marie-Ève Fournier, visitez sa page Facebook officielle






Commentaires