Showcases La Cabane | Entrevue avec Catherine Valery

Entrevue par Stéphanie Lague
Photo officielle Catherine Valery

Petite Boîte est le partenaire officiel des Showcases à L’Albion à Joliette. Le premier spectacle aura lieu le 20 septembre prochain, et voici notre entrevue avec une des artistes qui sera sur scène, Catherine Valéry.

Petite Boîte : Pourquoi as-tu décidé de faire de la musique? Qu’est-ce qui t’a poussé à en faire?

Catherine Valéry : C’est une des choses que je n’ai jamais réellement décidées. Ça a toujours été une chose naturelle pour moi. J’ai commencé à jouer du piano à 8 ans, et à 10 ans je composais des chansons sans savoir vraiment comment. Ça m’est comme « tombé dessus » avec le piano.

P.B. : Est-ce que tu as étudié en musique au Cégep?

C.V. : Avant d’étudier là-dedans, j’ai fait un choix d’une personne rationnelle qui est de ne pas aller étudier en musique pour avoir un plan B. J’ai donc étudié en design graphique à Concordia. Après cela, comme faire de la musique seulement dans mon temps libre ne me suffisait pas, j’ai décidé de me lancer en musique. J’ai été à l’École nationale de la chanson de Granby.

P.B. : Quel est ton parcours après l’École nationale de la chanson de Granby?

C.V. : J’ai fini il y a un an. Donc, ça ne fait pas très longtemps. Ne faire que de la musique à l’École nationale en a pour beaucoup dans ma carrière, puisque dans ma vie, il n’y avait jamais eu simplement de la musique. Après l’école, je me suis dit qu’il fallait que je commence à exister dans le monde de la musique. Je n’avais pas d’enregistrement alors j’ai décidé de sortir un produit qui permettrait aux gens de me découvrir. C’est pour cela que j’ai lancé mon EP. Nous avons travaillé presque 10 mois à le peaufiner. Après l’école, j’ai vraiment essayé de trouver mon son à moi!

P.B. : As-tu pu faire un lancement pour la sortie de ton EP?

C.V. : J’ai eu mon lancement le 28 mai dernier. Nous l’avons fait avec une salle comble, et c’était vraiment une belle soirée. Nous imprimions des albums sur place en sérigraphie. Puisque j’ai un cheminement en design, j’ai pu intégrer cela dans mon projet. J’étais aussi habillée par une designer montréalaise. Je trouvais important d’intégrer différents aspects de ce dont j’avais étudié. Ça fait partie de mon bagage autre que la musique.


P.B. : Tu écris tes propres chansons, mais est-ce toi qui composes la musique aussi?

C.V. : Moi, je fais les deux, mais j’ai souvent de l’aide d’autres personnes qui m'aident pour les textes. Je crois beaucoup au travail d’équipe, c’est pourquoi il y a beaucoup de gens avec qui je vais « brainstormer » pour les textes. Je ne suis pas une ermite! (rires) Je ne suis pas une fille du genre à rester seule et à sortir des textes et la composition des chansons seule. J’aime vraiment partager ce que j’écris et, de plus en plus, partager la musique aussi. Je trouve que ça améliore vraiment la qualité de notre musique  et nous pouvons avoir un produit plus fini quand nous travaillons avec d’autres personnes qui sont à l’extérieur du projet.


P.B. : Quelles sont tes inspirations pour écrire et composer?

C.V. : C’est une des choses ésotériques à laquelle je crois dans la vie, même si je ne suis pas ésotérique habituellement (rires), mais écrire c’est vraiment un besoin de dire quelque chose pour moi. Des fois, ce sont des petits mots, des fois des phrases ou de la musique qui vont m’apparaître. C’est le seul moment ésotérique de mon inspiration! (rires) puisqu’après avoir eu tous les mots qui me sont apparus, je m’assois et je fais beaucoup de recherches rationnelles à jouer avec les mots, à les mettre un par-dessus l’autre. J’essaie d’écrire un peu comme un « brainstorm ». Ça part toujours d’un petit moment, d'une idée et par la suite je pars là-dessus et je les développe inconsciemment.

Pour ce qui est de la musique, je fais beaucoup les deux en même temps. C’est rare que je vais seulement écrire ou composer. Ça se passe toujours en même temps. Je suis en train d’écrire et une petite mélodie arrive dans mes pensées, alors je laisse de côté l’écriture et j'enchaîne sur la mélodie. Je vais tout de suite au piano chercher l’ambiance.

P.B. : Quels sont tes sujets préférés pour composer les textes et la musique?

C.V. : J’écris beaucoup des chansons tristes! (rires) C’est peut-être parce qu’écrire pour moi est ma thérapie, je sors le méchant. Pour l’instant, je n’ai pas beaucoup de textes joyeux, mais je travaille là-dessus. C’est souvent des pensées, des états d’esprit, des sentiments personnels ou d’autres fois c’est un sentiment personnel de quelqu’un d’autre que je développe dans l’histoire. J’essaie de toujours être très juste avec la réalité.

P.B. : À quoi peut-on s’attendre au spectacle du 20 septembre prochain?

C.V. : En band, c’est une énergie qui est vraiment le fun. On donne un spectacle un peu plus rock alternatif que mes chansons, mais on garde le principal de mes chansons quand même en les jouant différemment. C’est un peu plus rock! (rires)


Les chansons de Catherine Valéry sont maintenant disponibles sur iTunes

Pour la voir en spectacle avec son band, c’est le 20 septembre prochain à la Brasserie artisanale Albion à Joliette que ça se passe. Pour acheter les billets, c’est ici!








Commentaires