Mommy, un film à voir!

Article et photos par Kim Léveillé


Lundi dernier avait lieu la grande première Montréalaise du film de Xavier Dolan, «Mommy».  Pour l’occasion, plusieurs personnalités publiques étaient présentes. L’ancienne première ministre, Pauline Marois y était avec son mari. «Il est toujours très plaisant de voir les projets de nos artisans d’ici.» Le mot que tout le monde avait sur les lèvres étaient : ENFIN! Après son immense succès à Cannes, le film était plus qu’attendu par l’industrie.

Xavier Dolan, un jeune homme fier.

Le jeune auteur, réalisateur, acteur était assez nerveux de présenter son film chez lui, à Montréal.  «Même si le film a eu un immense succès à Cannes, on espère quand même qu’il sera aussi populaire au Québec. Il faut que les gens aient envie de voir Mommy, ils doivent seulement se déplacer en salle car, une fois au cinéma, ils seront touché par l’histoire.» nous explique Dolan.  Son film Laurence Anyways n’avait pas eu le succès espéré mais, Xavier semble beaucoup plus confiant avec celui-ci : «C’est un film qui est un peu plus d’actualité que Laurence Anyways. Un film qui pourrait peut-être ressembler à ce que vivent certaines familles.»  Il démontrait une très grande joie et paraissait fier de présenter son film au public présent à la Place-des-arts.  On comprend en voyant le film que le jeune homme a évolué en maturité. Mommy atteint un tout autre niveau comparativement à ses autres films. 

Le jeu des acteurs

Le jeune Antoine Olivier Pilon (Pee-wee 3D, Mémoires vives) est rempli de talent.  Son style de jeu nous fait oublier que c’est un acteur et on a l’impression de regarder la vie de Steve, un vrai jeune homme. L’acteur qui était très impressionné par l’ampleur du festival de Cannes nous en a glissé quelques mots : «Ça a duré 4 jours et j’ai l’impression que ça a duré un mois entier.  C’est génial d’être à Cannes, je me sentais comme les grands acteurs d’Hollywood.  C’est intense par contre. Il ne faut pas oublier les vrais raisons du métier.» Il partage plusieurs scènes très touchantes avec Anne Dorval (J’ai tué ma mère, les Parent) qui nous font passer par toutes sortes d’émotions. Anne qui a l’habitude de jouer des rôles assez dramatiques dans les films de Xavier ne fait pas exception à la règle avec son personnage de Die.  Par contre, elle touche aussi à l’humour et le sarcasme avec des répliques très bien écrites et très bien placées.

On ne peut pas passer à côté de Suzanne Clément (Laurence Anyways, Unité 9) qui joue le rôle de Kyla, la voisine. La performance de Suzanne est tout simplement incroyable.  Elle incarne la timidité, la gêne mais aussi la colère et la peur, à la perfection. Suzanne qui n’était pas à sa première collaboration avec Xavier Dolan nous a parlé de celui-ci : «C’est toujours un plaisir de travailler avec lui, il traite ses acteurs comme des princes et princesses.»  Elle est aussi très heureuse que le film sorte enfin ici « Ça fait déjà plusieurs mois que nous sommes dans cette vague de bonheur et de joie mais, le fait que le public d’ici peut enfin pouvoir voir le film, c’est plus qu’excitant!»

À ne pas manquer

Si on oubliait l’instant d’une minute les acteurs et l’histoire du film.  La musique, le montage, les plans, les ralentis et les décor sont exemplaires. La bande sonore du film (choisie par Dolan) n’aurait pas pu être mieux.  Le fait que le film soit tourné en format 1.1 ajoute énormément d’effet au film pour faire entrer les spectateurs dans cet univers coincé. Rajoutons à ça une brochette d’acteurs tous plus talentueux les uns que les autres et une histoire extraordinaire d’une mère et son fils, on obtient alors un chef-d’œuvre. Ce n’est pas pour rien que l’équipe du film a remportée le prix du jury au Festival de Cannes 2014, c’était entièrement mérité.


Le film sortira en salle le 19 septembre prochain, ne manquez pas l’occasion de le voir.


Commentaires