Émile Proulx Cloutier, l'homme aux milles et un talent

Article par Martine Boucher

C’est ce samedi au Théâtre d’Outremont que prenait fin la tournée d’Émile Proulx Cloutier avant son retour sur scène prévu pour la fin de l’hiver 2015. Le comédien qui a tenté sa chance en chanson a eu droit à toute une année! Celui qui a été nommé dans la catégorie convoitée qu’est celle de la découverte de l’année au dernier gala de l’ADISQ, nous transporte dans son monde. Remontant le temps et racontant la vie à travers les yeux de ses ancêtres, il nous fait vivre des émotions allant du rire aux larmes. 

Entouré de trois musiciens dévoués : Mathieu Désy au violoncelle, Pascal Racine-Venne à la batterie et Benoît Rocheleau, multi-instrumentiste, Émile s’installe à son piano, sur lequel il se laisse emporter et où il nous démontre à quel point sa musique est sentie et combien il a du plaisir à la partager.

Avec humour et intelligence, le comédien revient vivement aux gallots, lorsqu’il est temps d’interpréter chacun des mots de ses textes. Il m’est même arrivé de fermer les yeux afin de m’imaginer ce qu’il racontait de sa voix remplie d’émotions et de sous-textes. Chaque silence était conscient et permettait aux spectateurs de vivre chaque instant et de ressentir le poids de chaque phrase.

On peut dire que le chanteur qu’est Émile Proulx Cloutier, n’est pas encore clairement défini. Se baladant entre des influences semblables à Loco locass, Les Colocs, Fred Pellerin, le chanteur nous offre tantôt des pièces piano-voix, tantôt des ''SLAM'' rythmés. Pour ma part, ses raps poétiques m’ont complètement conquise. Mon Émile Proulx Cloutier à moi, c’est le ''slameur''!

Bref, un spectacle qui nous fait vivre une tonne d’émotions, qui nous fait voyager dans le temps et l’espace et dont la facture visuelle est plus qu’agréable, mélangeant les jeux d’ombres à un décor simpliste mais parfait.

Pour le revoir sur scène, il faudra patienter puisque le prochain spectacle aura seulement lieu le 7 mars 2015 à Eastman. En attendant, je vous invite à vous procurer son album Aimer les monstres.


Un long chapitre se termina lundi le 24 novembre pour Émile Proulx-Cloutier, alors le personnage de Maxime qu’il aura interpréter pendant 5 ans dans la série Toute la vérité fera son dernier tour de piste ce soir. Écoutez la fin de cette série marquante de la télévision Québécoise, le 24 novembre dès 21h à TVA. 

Commentaires