Mike Ward, plus osé que jamais

Article par Marie-Michèle Cadieux
Il est difficile de ne pas mentionner le mot "graine" dans un article portant sur le tout dernier spectacle de Mike Ward qui avait lieu jeudi soir dernier au Théâtre St-Denis. Sa première médiatique en a fait jaser plus d’un avec ses propos assez osés. 
Fidèle à lui-même, l’humoriste ne se gêne pas pour nous parler de plusieurs sujets entourant la sexualité. Ce qu’on n’ose pas dire, Mike Ward se le permet allégrement. Ce spectacle est définitivement pour un public averti. Il est juste assez vulgaire pour en faire rire plus d’un et peut-être en offusquer certains. Mais ça ne devrait pas être une surprise d’entendre parler de graines en allant voir Mike Ward, il faut tout simplement avoir l’esprit ouvert. 
Le spectacle porte bien son titre Chien, puisqu’on peut entendre à plusieurs reprises des discours quelques peu diffamatoires sur les personnes âgées et les gens atteints d’une déficience. Il ne faut pas oublier que tout cela est dit avec humour et non pas pour atteindre ou viser quelqu’un. Il dit lui-même dans son spectacle qu’il fait rarement de l’humour intelligent comme celui de Guy Nantel par exemple.
En première partie, nous avons eu la chance de connaître davantage en solo, l’humoriste Daniel Grenier qui était un des membres du groupe des Chick’n Swell. On peut retrouver dans les textes de Daniel Grenier le même style que celui de l’ancien groupe. Son humour est complètement absurde et loufoque. Par exemple, il nous montre sa guitare-bolo durant son numéro où il se met à jouer avec la petite balle reliée à sa guitare. Il nous remercie d’ailleurs de rire autant de son ''délire de malade mental''. Chose certaine, Daniel Grenier sort vraiment de l’ordinaire.
Le public était très réceptif et enflammé, c’est signe que le spectacle était excellent du début  à la fin. 
Pour connaître les dates des prochains spectacles du troisième one-man show de Mike Ward ainsi que pour se procurer des billets, cliquez ici.
Et pour en savoir davantage sur Daniel Grenier, visitez sa page facebook.

Commentaires