FRANCOFOLIES | Spectacle Paris Tristesse : Pierre Lapointe se met à nu

Article par Marie-Laurence Marleau
Photo: Victor Diaz Lamich

Nous étions prévenus d’avance : Pierre Lapointe ne nous offrirait pas un spectacle des plus joyeux. C’est devant une salle comble de la Maison Symphonique de Montréal qu’il nous a proposé son spectacle Paris Tristesse pour la première fois en Amérique du Nord, les 18 & 19 juin derniers.

Ponctué d’anecdotes, le spectacle Paris Tristesse s’est avéré empreint de nostalgie et de mélancolie. Seul au piano, Pierre Lapointe nous ramène les pieds sur terre et nous rappelle notre vulnérabilité. Il nous fait voyager à travers diverses émotions, parfois joyeuses mais souvent très tristes. Et il ne fallait pas s’être récemment séparé pour aller voir ce spectacle! Avec des chansons comme Nos joies répétitives, Quelques gouttes de sang & Tu es seul et resteras seul, Pierre Lapointe nous fait revivre la douleur d’une séparation et nous transporte au cœur du pays des âmes orphelines. Parmi les moments les plus touchants de la soirée, notons la merveilleuse interprétation qu’a faite Pierre Lapointe de Moi, Elsie, magnifique chanson écrite à l’origine par le grand Richard Desjardins pour Elisapie Isaac.

Que ce soit en interprétant ses vieux succès comme Vertige d’en haut, De glace & Pointant le nord ou les nouvelles chansons qui se retrouvent sur Paris Tristesse, Pierre Lapointe parvient à museler l’assistance dans un silence où seuls le piano et la voix se font entendre. Tout au long du spectacle, on parvient à oublier notre existence et on se transporte au pays des fleurs de la transe où l’acoustique percute notre cœur et résonne dans nos oreilles; un moment magique que seul Pierre Lapointe sait offrir.

Notre top 3 de l’album Paris Tristesse :

1. Nos joies répétitives
2. La plus belle des maisons
3. C’est extra


Pierre Lapointe poursuivra la tournée de son album Punkt tout au long de l’été. Pour connaitre ses dates de spectacles, visitez son site web : 

Commentaires