Carissa Vales : du talent à revendre!

Article et photos par Marie-Laurence Marleau


Il y a des coups de cœur professionnels et amicaux, mais il existe aussi les coups de cœur personnels et musicaux et c’est ce que j’ai vécu mercredi soir au Club Le Cinq en rencontrant Carissa Vales, une artiste complète, dont le charisme n’a d’égal que le talent et qui mérite de se tailler une place dans ce monde parfois difficile et sélectif qu’est la musique.

Ça prenait quelqu’un pour venir mettre un baume à cette journée pluvieuse et la chanteuse a réussi à relever ce défi en nous faisant vibrer sur les rythmes pop, rock et latins de son premier album solo Burning Your Love. Sous la direction Julio Rodriguez et Hugo Diaz des Productions Mecam, Burning Your Love nous propose des chansons entraînantes écrites par Carissa, où texte et musique forment le mariage parfait pour nous faire bouger et ensoleiller nos journées grises d’automne. Plein feux sur une artiste de talent, qui n’a pas fini de nous impressionner!

Petite boîte : Carissa, tu avais fait une tournée de promotion en Californie il y a quatre ans et tu explores le marché québécois depuis peu, quel est le plus grand défi que représente le Québec pour toi?

Carissa : C’est d’aller plus vers le côté francophone. J’ai toujours écrit mes chansons en anglais et je commence à les traduire en français, donc c’est vraiment la transition vers le français. Étant donné que j’ai été élevée dans les trois langues, c’est important pour moi d’incorporer ces trois langues-là dans ma musique. Je pense que j’étais rendue au français. J’étais curieuse de pouvoir l’explorer et de voir ce que ça allait m’apporter. Pour l’instant, je suis très contente de ce qu’on a fait avec City Lights en français et Reviens-moi en français.

Petite boîte : Il y a quelques années tu avais une sonorité plus rock, qu’est –ce qui t’as amené à faire une transition vers le pop?

Carissa : Je pense que c’est le fait d’avoir explorer. J’ai vraiment pris mon temps pour explorer le côté musical. Je me suis assise avec une équipe, on a essayé plein de choses. En fait, j’ai rencontré l’équipe Huge Music à Miami et avec eux ça a juste cliqué. Ça a été très naturel de me spécialiser en pop. On a mélangé nos deux styles ensemble et ça a donné l’album que je présente aujourd’hui, un mélange de pop et de rock. C’est un album pop, mais qui contient aussi une touche de rock et de rythmes latins.

Petite boîte : Il s’agit donc d’un album qui est vraiment à ton image. Quelle est ta plus grande fierté avec Burning Your Love ?

Carissa : C’est Reviens-moi, la version française de Once Again parce que je trouve que c’est dur d’écrire et de traduire en français parce qu’on peut facilement sonner « quétaine ». Il faut donc vraiment faire une recherche plus approfondie des mots et puis que je pense que tout le travail que j’ai mis là-dedans a donné quelque chose de beau. En tout cas, c’est la chanson dont je suis la plus fière sur l’album.

Petite boîte : Et justement, qu’est-ce qui t’as inspiré les propos de cette chanson-là?

Carissa : J’écris beaucoup sur mes expériences personnelles ou sur les expériences de gens qui m’entourent, donc ce sont toutes des choses que je vis à un certain degré. Reviens-moi, c’est une chanson qui a été écrite au sujet d’un amour impossible. C’est une chanson très personnelle et je crois que c’est pour cela que je l’aime beaucoup et que j’y suis très attachée.

Petite boîte : En ce qui a trait à ton métier de chanteuse, quels sont les plus gros sacrifices que tu as eu à faire pour accomplir ton rêve?

Carissa : Étant donné que c’est un métier où il faut que tu mettes beaucoup d’heures, beaucoup de travail et où il faut que tu sois discipliné, j’ai eu à sacrifier mes amis, je pense. J’ai souvent dû manquer des partys de fêtes, des rassemblements parce qu’il fallait que j’aille en studio. Je pense que ce sont des choix qu’on fait, mais je ne regrette rien jusqu'à maintenant. En fait, je ne regrette rien. Ça en a valu la peine, juste de voir aujourd’hui les gens qui viennent pour écouter mes chansons, c’est tellement un beau cadeau et je ne changerais cela pour rien au monde. Oui, ce sont des sacrifices mais ça valait la peine de les faire.

Petite boîte : Quel artiste t’as le plus marqué et influencé dans ta carrière?


Carissa : Une chanteuse qui m’a énormément marquée, je pense que c’est Selena, la chanteuse latine. Quand j’étais petite, je regardais son film en boucle, c’est Jennifer Lopez qui incarne justement son rôle dans le film. J’ai connu ses chansons grâce au film et je ne sais pas, il y a quelque chose en elle, son charisme, qui m’inspire. Elle était très authentique comme femme, puis je pense que c’est un grand modèle pour moi cette femme-là. Même si elle est décédée aujourd’hui, ça reste quand même une idole.

Petite boîte : Envisages-tu une percée aux États-Unis avec Burning Your Love?

Carissa : Éventuellement, je crois que ça pourrait se faire. Je sais qu’on a commencé à parler d’aller plus vers les États-Unis vers le mois de juin de l’année prochaine. Il n’y a rien encore de certain, mais on commence les discussions à ce sujet-là. Éventuellement, j’imagine que ça devrait arriver, oui.
Aux États-Unis, il y a une grande communauté latine et ce sont des chansons aux sonorités pop/latines, donc je crois que ça pourrait venir accrocher les gens qui aiment ce style de musique là. Ce serait l’fun!

Petite boîte : En terminant, que pouvons-nous te souhaiter pour la suite?

Carissa : Je pense que ce qu’on pourrait me souhaiter, c’est de continuer à faire de la musique. C’est vraiment quelque chose que j’aime, que j’adore faire. Je pense que c’est vraiment de rester, peut-être de travailler, de commencer à écrire un deuxième album. Tout ce qui concerne la musique, ce serait un bon souhait pour moi!

Voici notre top 3 de l’album Burning Your Love:

3- Take me away
2- City Lights
1- Reviens-moi/Once Again

L’album Burning Your Love sort en magasin et sur ITunes aujourd’hui. Pour vous le procurer, cliquez  ici.

Visitez le site web de Carissa Vales pour connaitre ses prochaines dates de spectacles.

Voyez toutes nos photos du lancement, ici.

Commentaires