Un lancement d'album rock-ambolesque pour Rosa Laricchuita

Article par Karianne Falcon 
Entrevue par Martine Boucher
Photos par Martine Boucher


Cette semaine, le jeudi 5 à 7 à ne pas manquer se déroulait du côté de l’Exit Bar et Spectacles, rue St-Denis, où la finaliste de la Voix III, Rosa Laricchiuta, lançait son premier album en carrière, simplement intitulé Rosa. Et quoi de mieux que de dévoiler ce nouveau projet tout chaud, tout beau, sur la scène du bar d’Éric Lapointe, le coach qui l’a emmenée à se démarquer et à se dépasser du début à la fin lors de son passage à l’émission l’hiver dernier, et avec qui elle y avait développé une forte complicité. Une belle marque de reconnaissance!

Une ambiance à la fois lounge, romantique et décontractée surplombait la salle où Rosa avait convié en exclusivité parents, amis, candidats de la Voix et médias, à venir revivre avec elle les grands moments de sa vie en musique, le tout composé et accordé sur des harmonies rock, fidèle à sa vibe d’artiste. Rosa a non seulement su charmer ses invités avec l’atmosphère de rendez-vous gallant qui régnait : rideau rouge en velours, roses rouges suspendues au plafond au-dessus de la scène et déposées sur les tables cabaret, petites chandelles et lumières tamisées, mais a d’abord et avant tout séduit par son sourire contagieux et son énergie débordante.

La soirée s’est amorcée par un bref discours de Philippe Landry de la station de radio CKOI, partenaire et présentateur officiel du lancement de Rosa, puis a laissé place à Sylvain Cossette et Andrée Watters, qui ont produit l’album de la chanteuse, et avaient quelques mots à glisser sur leur collaboration. L’intégral des chansons qui se retrouvent sur le disque de Rosa ont d’ailleurs été écrites par Andrée Watters, Sylvain Cossette et Félix-Antoine Coututier, candidat à la première édition de la Voix et conjoint de Beth Cossette. Puis, telle une rocktar invétérée, Rosa est montée sur scène, vêtue d’un pantalon shinny et d’une veste de cuir, et a offert une prestation des plus endiablées. Elle a lancé la soirée avec sa pièce Je reste, qui témoigne de l’affection qu’elle éprouve envers sa terre natale, avant de poursuivre avec ses deux premiers extraits radio Tu ne me connais pas et Manquer de toi, qui nous dévoilent sa perception des choses sur sa carrière et sa vie sentimentale. Pendant cette soirée de lancement, celle qui a interprété Je pleure lors de la finale de la Voix III en avril dernier, en a aussi profité pour rendre hommage à sa famille italienne avec la pièce Le soleil brille. La soirée a pris fin avec le titre À qui la faute, hymne à une relation amoureuse déchue.

La soirée de lancement en un mot : WOW! Sur scène, Rosa est une véritable bombe d’énergie : elle danse, elle saute, elle interagit avec le public et ses musiciens. Elle habite la scène comme si elle y était née. Elle est tout simplement épatante.

En plus de son entourage descendu du Nouveau-Brunswick, où réside Rosa, s’étaient déplacés Mandy Branch et Mathieu Holubowski, participants de la Voix l’an dernier, et bien sûr, son âme sœur du rock, Éric Lapointe. Nous avons aussi croisé Gabriel Julien, gagnant d’Occupation Double 2007, qui est un associé de l’Exit Bar et Spectacles, ainsi que Jean-Philippe Audet, finaliste de Star Académie en 2009, qui fait maintenant partie de l’équipe de musiciens de Rosa.

La puissance et la profondeur de la voix de Rosa sur son album éponyme se boivent comme un cocktail réconfortant en nous plongeant dans son univers rock et ses histoires, tantôt électrisantes, tantôt déchirantes. Un must à se procurer pour mettre de la vie à la grisaille d’automne.

D’ici à ce que Rosa et l’équipe de S7 Cossette, producteur de l’album, entame la tournée, prévue pour avril 2016, la finaliste d’Éric Lapointe à la Voix 2015 sillonnent les routes du Québec avec le chanteur, actuellement en tournée.



Nous avons eu la chance de nous entretenir avec Rosa, quelques minutes avant son entrée sur scène. Voici le compte-rendu de notre rencontre avec la chanteuse. 

Petite Boite: C'est le jour J! Comment te sens-tu?

Rosa: Je suis nerveuse, j'ai hâte, mais je me sens un peu trop calme (rires), ce n'est pas toujours bon ça! J'arrête pas de me dire ''Rosa, c'est pas La Voix! (rires) c'est ben moins gros que La Voix.'' Ça me stresse de faire découvrir mon matériel aux gens et de chanter en Français, mais je les connais mes chansons. Je ne sais pas pourquoi je stresse, mais je suis toujours stressée... 

Petite Boite: Pour cet album tu as travaillé avec Andrée Watters et Sylvain Cossette. Comment s'est développé cette collaboration?

Rosa: Deux semaines après La Voix, j'ai reçu un appel d'Andrée Watters. Elle voulait que je participe à un de ses projets, j'ai trouvé que c'était une bonne idée. Je lui ai posé beaucoup de questions sur la possibilité d'un album éventuel. Elle était vraiment gentille, comme c'est moi qui ''bookais'' tous mes spectacles, elle m'a dit si tu as des questions ou quoique ce soit, fais-moi signe. Puis, elle m'a informé qu'elle avait une maison de disques et nous voilà aujourd'hui... J'avoue que moi je ne connaissais pas Andrée Watters, ni Sylvain Cossette avant. C'était drôle! Mon chum m'a dit ''vas googler leurs noms!'' (rires)

Petite Boite: On t'a davantage entendu chanter en anglais. Pourquoi avoir décidé de faire un album uniquement en français?

Rosa: C'était mon choix! même avant l'arrivée d'Andrée dans le projet, je savais que je voulais faire un album en français. À La Voix, ça a très bien fonctionné. J'avais beaucoup de soutien des fans, ce serait tout à leur honneur que je leur offre un album en français. 

Petite Boite: Tu es sorti de la voix il y a à peine quelques mois, c'était important pour toi de lancer ton disque rapidement après la fin de cette aventure?

Rosa: Moi, je voulais vraiment terminer l'album avant que l'autre édition de La Voix commence. Tu sors de La Voix en feu et tout le monde te connait. C'est tout un momentum! j'avais vraiment le gout de rester dans se ''mood''-là et de continuer à travailler intensément. 

Petite Boite: Quels sont les thèmes qui sont abordés sur cet album?

Rosa: C'est ma vie, c'est mon expérience à moi! Je suis une fille qui aime beaucoup, alors il y a des chansons d'amour. Il y a des chansons rock avec ma voix rauque. Il y a une chanson country-folk, je viens de Shediac au Nouveau-Brunswick alors c'était important pour moi de dévoiler ce côté-là aussi. Il y a une chanson blues... Avant La Voix, je chantais déjà plusieurs styles et je voulais que ça transparaisse sur l'album. Je voulais un album qui me représente!

Petite Boite: Tu as partagé la scène avec Mélissa Ethridge et ton coach de La Voix, Éric Lapointe. Comment ça s'est passé pour toi?

Rosa: Avec Éric, ça se poursuit! Ça se passe très bien. Avec Mélissa c'était vraiment un rêve, c'est mon idole! elle est tellement fine, j'ai été éblouis par sa générosité. Sur scène, ça a passé trop vite! Une chance que j'ai des photos. (rires) 

Petite Boite: C'est une artiste d'envergure internationale. Toi, aimerais-tu un jour percer le marché Américain/international?

Rosa: Oui, c'est certain! J'aimerais faire un album anglophone ça, c'est certain. 

Petite Boite: La prochaine étape c'est ta tournée. As-tu des dates de prévus prochainement?

Rosa: Oui! Toutes les dates sont sur mon site web et ma page Facebook


Vous pouvez dès maintenant acheter l’album Rosa en ligne sur itunes.ca
Pour voir toutes les photos du lancement, cliquez ici!



Commentaires

Enregistrer un commentaire

Veuillez noter que tout commentaire blessant, harcelant ou visant personnellement un artiste peut se voir supprimé sans préavis.

Merci!