Disco ta vie avec le Boogie Wonder Band !

Article par Geneviève Chenail
Photos: Facebook


Cette année, le Boogie Wonder Band, célèbre ses 20 ans de carrière. Après avoir fait le tour du monde, offert plus de 3 000 spectacles à travers 12 pays et de nombreuses tournées aux États unis, le célèbre groupe disco revient où tout a commencé : au Québec.

Le 20 novembre dernier, le Boogie Wonder Band a lancé les festivités au Rialto de Montréal dans une salle comble en présentant un tout nouveau spectacle conçu pour le Québec. Dans une ambiance survoltée aux couleurs de cirque grâce au décor, les membres du groupe nous ont présenté leurs nouveaux costumes ainsi que leurs nouvelles chansons. Résultat ? Une soirée du tonnerre où tous les spectateurs, tous âges confondus, ont dansé leur vie pendant plus de 2 heures ! Que vous soyez un fan de musique disco ou que vous n’ayez jamais entendu ce genre musical de votre vie, le Boogie Wonder Band ira vous chercher dans le plus profond de votre être et vous fera « disco » votre vie ! Avertissement, il est fort probable que le lendemain vous allez avoir mal au pied d’avoir trop dansé !

Pour célébrer les 20 ans de carrière du groupe, Petite Boîte a eu la chance de s’entretenir avec la bassiste et fondatrice du groupe, la pétillante Boogie Cindy.


Boogie Cindy, tu es dans le groupe depuis le début, en tant que bassiste, et c’est toi qui as fondé le groupe. Comment t’es venue l’idée de créer ce groupe, qu’est-ce qui t’a décidé ?

J’ai découvert le disco avec mon instrument. C’est vraiment un style musical extraordinaire pour un bassiste. Les grooves de bass, c’est ce qui insiste les gens à danser. C’est un amour pour cette musique-là qui m’a fait aller dans cette direction.
J’ai vraiment voulu recréer l’ambiance comme si tu allais au studio 54 à New York, en 1976, tu arrivais là, c’était complètement fou, les costumes, l’ambiance, la musique... Je voulais retrouver la même chose sauf avec un vrai groupe « live ». Tout s’est finalement bien aligné pour la formation du groupe, les étoiles étaient bien alignées.

Vingt ans, c’est une belle longévité dans le domaine de la musique, comment expliques-tu ce succès du Boogie Wonder Band ?

Il y a plusieurs facteurs à ça, le premier, c’est qu’on a été chanceux. Les gens nous ont aimés instantanément, on a des fans qui ont embarqué dans notre trip complètement fou du disco et du party et qui nous suivent depuis des années. On était à New Orleans dernièrement et il y avait des fans dans la salle, qui ça fait 20 ans qui nous suivent, et on les reconnaît. On a développé au fil des années une belle relation avec les fans, les gens continuent à nous suivre et on est vraiment content de ce lien précieux.

Un autre facteur, c’est la musique, le disco c’est dur de stagner. Pour les vingt ans du groupe, c’était un gros défi, parce que le monde veut tout le temps savoir si on a un nouveau spectacle et des nouvelles chansons. Un moment donné ça vient difficile d’amener de nouvelles chansons dans ce que l’on joue, parce que les gens n’ont pas nécessairement le goût d’entendre la chanson obscure de Gloria Gainer... Ils veulent entendre I Will Survive et Dancing Queen. Si on ne les joue pas, on se fait chicaner bien souvent (rires). Ils aiment entendre les classiques du disco, c’était donc tout un défi de monter un nouveau spectacle. Pour nos vingt ans, on voulait remercier nos fans du Québec, en montant un spectacle conçu pour eux. Au Québec, les gens aiment le disco, le funk, on en joue un peu, mais ce n’est pas ici que ça se passe. Le funk, c’est plutôt quand on va à New York, à New Orleans, là on peut jouer des choses qu’au Québec, les gens iraient s’asseoir (rires). Partout où on va jouer, il faut s’adapter parce qu’un classique au Québec, n’est pas nécessairement un méga succès au Japon ou aux États-Unis. On a fait beaucoup d’essais-erreurs pour savoir quel public aime quoi (rires). Une des belles choses aussi de notre band, c’est que nous sommes un groupe « live », nous n’avons pas de bande musicale qui sort d’un ordinateur, les spectateurs apprécient beaucoup ça. Ça nous permet ainsi beaucoup de l’attitude, on peut inviter des gens sur la scène avec nous, on peut se permettre d’improviser et de se challenger.


Pour vos vingt ans, vous présentez un nouveau spectacle avec de nouveaux costumes, de nouvelles chansons, un nouveau décor, à quoi le public peut s’attendre?

La plus belle chose à s’attendre, c’est que dès la 1re chanson, on s’attend que tout le monde danse, le plaisir va être au rendez-vous, c’est certain ! On voulait se payer la traite ! Il y a un côté un plus mature aussi dans le choix des couleurs pour le nouveau décor et nos costumes, il y a de la couleur, mais moins dans le fluo, mais ça c’est des détails de filles (rires) ! On est allé dans le choix du spectacle pour faire plaisir à nos fans, c’était vraiment la priorité de tout !

Vous serez tout le temps des fêtes en résidence au Club Dix-30 à Brossard, comment est-ce de jouer au même endroit pendant une longue période ?

On adore ça ! On peut prendre une aise sur scène, mais il faut être capable également de surprendre le public, parce que bien souvent, les gens reviennent une 2e fois voir le spectacle, tellement ils ont eu du plaisir. Ils reviennent avec des amis ou leur famille, alors c’est important pour nous que le spectacle ne soit jamais tout à fait pareil, qu’il y aille toujours de la nouveauté. On a tellement de chansons que nous savons jouer, qu’on peut se permettre de faire des changements chaque soir. On ne veut jamais devenir blasé non plus. Les publics ne sont également jamais pareils, il y a toujours un challenge pour nous de leur faire passer une bonne soirée et de les faire danser.

Vous allez partir en tournée un peu partout au Québec, vous avez voyagé à travers plusieurs pays, comment c’est la vie de tournée en gros groupe comme ça ?

On a grandi ensemble en tournée, c’est quelque chose qu’on fait bien qu’on aime faire, on a du plaisir et on a toujours quelque chose à se raconter. Je pense qu’on apprécie vraiment la vie qu’on a, nous sommes très chanceux. On aime voyager, faire de l’autobus et prendre l’avion, ce n’est pas un problème pour nous (rires) ! On a une belle chimie de groupe !

Qu’est-ce qu’on peut souhaiter au Boogie Wonder Band pour la suite des choses ?

Que le public continue de nous donner autant d’amour et d’autant danser sur notre musique, ça va être déjà la plus belle chose au monde ! On invite également les gens à nous suivre sur les réseaux sociaux, à nous découvrir, on met des photos et des vidéos ! On invite le public à nous rejoindre dans notre intimité. Et s’il y a des gens qui ne nous connaissent pas encore, venez nous voir en spectacle, le plaisir va être au rendez-vous, c’est certain !


Si vous cherchez une belle sortie à faire en amis ou en famille prochainement, le Boogie Wonder Band sera en résidence au Club Dix-30 à Brossard du 27 novembre au 23 décembre et partira en tournée un peu partout au Québec par la suite.

Pour connaître toutes les dates : http://www.boogiewonderband.com

Suivez le Boogie Wonder Band sur Facebook, Instagram et Twitter.

Commentaires