William Deslauriers en toute humilité

Article par Karianne Falcon
Photos par Andreanne Coggins


En 2009, du haut de ses dix-huit ans, il avait charmé toutes les jeunes filles et adolescentes avec sa petite bète à croquer et avait soulevé une véritable Williamania à travers la province, au moment de son passage marqué à Star Académie, où il avait atteint la finale chez les garçons. Mercredi soir, William Deslauriers a montré qu’il avait fait bien du chemin depuis, en dévoilant son troisième album en carrière Le courant passe, lors d’une petite soirée de lancement cosy au GÉSU, à Montréal.

Fidèle à son style bohème et à son côté terre-à-terre, tous deux bien imprégnés sur ses deux opus précédents, Un pied à terre, paru en 2010, incluant les pièces Je lève mon verre et Recommencer tout à zéro, et Aux quatre coins de ma planète, sorti en 2013 (Attends pas à demain), le chanteur de 25 ans est monté sur scène arborant des allures quelque peu hipster, avec ses cheveux mi-longs frisés et détachés, sa chemise et son pantalon de jeans et ses petits souliers couleur cuivre. Et que dire de sa petite moustache et de son pinch qui lui donnent un look plus mur; d’homme accompli en quelque sorte. D’ailleurs le nouvel album en soi exploite des sujets plus profonds de la vie du jeune adulte. « Cet album-là, c’est ce que je suis, c’est ce que je vaux : 13,99$ chez HMV.», a mentionné William en ricanant.

Sans farce, Le courant passe est un opus qui évoque ces points culminants de la vie où on en vient à faire une introspection de soi et à se remettre en question, et où l’on a cette peur du vide et cette crainte de se tromper qui nous habite. Ces états d’âme, William les transmet humblement avec les pièces Une moto dans la peau, Ma Planète, Tel quel et Gravité. Puis, comme sur ses deux autres albums, le chanteur originaire de Plessisville  conserve son petit côté fleur bleu avec des chansons d’amour qui font toujours du bien aux oreilles. On y retrouve En vitesse, La réponse et Tracy, le premier extrait de ce troisième album à avoir tourné sur les ondes radio au début du mois d’octobre.

En plus d’offrir en prestation les titres Une moto dans la peau, En vitesse et La réponse lors de sa soirée de lancement, celui qui a fait renaître le classique Moisi Moé Si de Fred Fortin en a profité pour présenter son nouvel extrait radio : Le courant passe, qu’il a destiné au public. Il a ensuite mis son inséparable guitare de côté le temps d’une chanson et s’est assis sur le bord de la scène pour interpréter, à la voix seulement, le morceau Si l’amitié c’est de l’amour. Sans doute là, l’un des moments forts et émouvants de la soirée. Puis, pour terminer la soirée, William a renoué avec sa guitare, et toujours installé sur le bord de la scène plongée dans le noir, excepté quelques jets de lumière projeté sur lui, il a interprété la chanson J’ai besoin de silence, une pièce qui traduit le besoin de recul, de répit et de calme.

Visiblement ému par l’accueil chaleureux et les applaudissements réservés par la foule, notre chanteur chouchou a tenu à remercier les gens de s’être déplacés et a aussi remercié sa belle équipe pour le travail accompli : Jeff Smallwood, Guillaume Jodoin, Ben Claveau et Marie-Pier Gamache, candidate à la Voix II.

Une belle soirée où on a savouré les rimes envoûtantes des chansons de William et où on a apprécié sa belle énergie sur scène avec ses petits pas de danse parfois las, parfois ses sautillements. Sans oublier ses inspirations folk, country et reggae et sa petite voix légèrement rauque qui lui va à ravir. Du William Deslauriers à l’état pur!

Après le spectacle, se tenait un petit 5 à 7, où l’on a croisé Félix-Antoine Couturier, Judith Cossette, Rosa Laricchuiuta, Marie-Pier Perreault, Élizabeth Blouin-Brathwaite, David Fleury et Mahtieu Langevin, candidat de la Voix III, qui vient d’officialiser sa relation amoureuse avec Marie-Pier Gamache, choriste de William. Plusieurs membres de la parenté de William étaient également présents, dont sa mère, son frère et sa fiancée Annabelle, qui était déjà sa douce du temps de Star Académie.

L’auteur-compositeur interprète sera en tournée dès l’hiver prochain pour vous offrir les chansons tirées de son album Le courant passe, que vous pourrez vous procurer dès vendredi prochain, le 27 novembre.

Commentaires