Sous le charme de Toruk – Le premier envol

Article par Alycia Leduc
Photo par Andreanne Coggins

Décors impressionnants, nombreuses acrobaties, histoires inspirantes, le tout dans une atmosphère des plus magiques. Voilà ce qui nous vient en tête quand on pense au Cirque du Soleil. Le Cirque du Soleil est reconnu pour en mettre plein la vue à chaque projet. Le 21 décembre au Centre Bell, la troupe a été fidèle à son habitude. Le nouveau spectacle Toruk - Le premier envol est subjuguant - un événement à ne pas manquer.

On y raconte l'histoire de trois jeunes Na’vis vivant sur la planète Pandora : Ralu, Entu et Tsyal. Ceux-ci tentent de sauver l’Arbre des âmes en retrouvant le toruk, cet oiseau prédateur. C’est la première fois que le Cirque du Soleil intègre un narrateur au spectacle, en français d’ailleurs, un apport qui agrémente assurément l’histoire.

Toruk, c'est une production d'envergure. Une grande quantité de comédiens partagent la scène afin de donner le meilleur des spectacles. C’est d’ailleurs le souci du détail qui prouve que la troupe est toujours au sommet de son art. La mise en scène est plus qu’extraordinaire. Chaque mouvement, geste et parole est calculé et peaufiné. Rien n'est laissé au hasard. Les comédiens savent ce qu'ils ont à faire et leur rigueur est palpable.

Les décors sont à coupés le souffle. On se croit littéralement dans l'habitat naturel de Pandora. Forêt aux imposants conifères, immenses rochers, paisibles rivières, tout semble si réel. C'est une projection multimédia qu'ont utilisée les producteurs pour Toruk - une technique de pointe. En effet, le visuel est donc amovible, ce qui contribue au réalisme du décor. Une surprise n'attend pas l'autre: sol qui s'ouvre pour créer un feu, tremblement de terre ressenti dans l'ensemble de l'amphithéâtre, etc.

Les costumes, d'une beauté hors pairs, contribuent eux aussi au succès du spectacle. Nos Avatar n'auraient pu être mieux personnifiés. À maintes reprises, ils se promènent dans la foule et le public peut constater la finesse des déguisements. Il en est de même pour les animaux qui se joignent à eux pendant la soirée.

Le seul bémol: un manque de cirque, d'acrobaties. Les prouesses impressionnantes des comédiens étaient absentes ou du moins peu nombreuses.

Toruk - Le premier envol s'avère être un incontournable pour toute la famille. Petits et grands seront assurément charmés par les Na’vis.

Pour toutes les dates de spectacle, c’est ici

Commentaires