La Voix | Noémie Lorzema, la belle âme de la 4e édition

Entrevue par Martine Boucher
Photo par : tva.canoe.ca


Petite Boite : Un peu moins de deux semaines après que tout le Québec ait vu ta performance à La Voix, comment tu te sens? Tu dois recevoir plein de beaux messages via les réseaux sociaux.

Noémie: Ça va très bien! C'est sur que ça s'est calmé comparativement à la première semaine suivant le grand dévoilement. Je reçois encore beaucoup de messages et beaucoup de personnes ''likent'' ma page. C'est moins intense que la première journée où mon téléphone surchauffait, (rires) mais je reçois encore beaucoup d'amour. C'est le ''fun'' de savoir que les gens ne t'oublient pas, parce que lorsqu'on passe la première semaine, il y a beaucoup de candidats qui passent après nous, c'est facile de nous oublier, mais ce n'est pas le cas. C'est cool de savoir que les gens me supportent. 

P.B: Tu as dû garder le secret jusqu'à la diffusion de l'émission. Comment les gens autour de toi ont réagi quand ils ont vu que tu étais à La Voix?

N: Mon visage était dans la promo pour la première de La Voix, alors les gens m'écrivaient déjà pour me dire ''Je pense que je t'ai vu.'' (rires) Je répondais ''Non, non je pense pas!'' :) Quand l'émission est passée, tout le monde était sous le choc. Le fait que j'aie gardé le silence a fait en sorte que les gens ne s'y attendait vraiment pas. Les gens autour de moi étaient très surpris, très contents parce que ça fait longtemps que je n'ai rien fait d'aussi grand. Tu sais moi je n'ai jamais sorti d'album, je n'ai jamais écrit de chansons, alors les gens s'attendaient à ce qui se passe quelque chose éventuellement, mais pas à quelque chose d'aussi grand que La Voix. À l'école, il n'y a pas beaucoup de gens qui me reconnaissent et c'est bien correct comme ça. (rires) 

Ce n'est pas tout le monde de mon entourage qui est en accord avec ma participation à La Voix. J'ai beaucoup chanté à l'église et là, ils me voient faire un pas hors de l'église et de faire quelque chose de plus grand... c'est un grand risque! Je sors de ma communauté et je me dévoile. Je pense qu'ils ont peur que ça ne se passe pas bien ou que si je me fais éliminer, je ne sois pas prête à vivre ce qui vient avec. Je pense que c'est de la peur et ce n'est pas mal. En fait, c'est positif. Ils veulent le meilleur pour moi. 

P.B : Parles moi un peu du parcours qui t’a amené à La Voix?

N: Ça a commencé très jeune. Je chantais déjà souvent à l'église et je prenais des cours de chant. En 2008, quand j'avais 10 ans, j'ai participé à La cour des grands animé par Grégory Charles et c'est là que j'ai eu l'étincelle. Par la suite, je suis resté membre de l'Union des artistes, alors on m'appelait pour le Gala Artis et d'autres compétitions de chant. À force d'avoir des expériences comme ça, on y prend goût et on en veut encore et encore. D'entrer dans ce monde-là à 10 ans et de voir que tout est possible, c'est ce qui m'a vraiment ouvert les portes et qui a créé cette étincelle qui s'est ensuite transformé en flamme et qui m'a menée à La Voix

P.B : À la suite de ton audition à l’aveugle, les 4 coaches se sont retournés. Tu as décidé de te joindre à l’équipe d’Ariane, qu’est-ce qui a motivé ton choix?

N: Quand j'étais jeune, j'ai eu la chance de chanter avec Ariane, alors il y avait un lien qui nous unissait. Je me suis dit que ça pourrait être cool de retravailler avec elle. Ariane, elle est jeune et elle a les pieds sur terre. C'est une chanteuse qui a un timbre voix et un style qui me ressemble. Je pense que c'est une coach qui touche à plusieurs styles musicaux et qui sera en mesure de m'amener où je veux aller et peut-être même m'ouvrir d'autres portes, me faire découvrir d'autres choses, d'autres styles, d'autres chansons et d'autres artistes qui pourraient être intéressants pour moi. C'est tout ça qui a motivé mon choix, mais aussi le fait qu'elle a dit quelque chose en particulier qui a confirmé mon choix. Elle a dit ''Tu as quelque chose en toi, je ne sais pas c'est quoi, mais j'ai envie de le découvrir.'' Ce qui est beau, c'est de voir que... tu sais elle en a vendu des albums, elle en a fait des tournées et de voir qu'elle est capable de dire qu'il y a quelque chose en moi qu'elle veut découvrir et qu'il y a quelque chose en moi qui peut lui apporter et c'est une belle marque d'humilité. Je sais qu'elle ne me mettra pas de barrières, qu'elle sera ouverte à ce que je peux proposer, parce qu'elle reconnait que j'ai quelque chose en moi. Elle croit en moi!

P.B : Tu as chanté du Christina Aguilera à ton audition et ça ce n’est pas facile. C’est une chanteuse qui tu aimes? Qui sont tes inspirations, les artistes que tu écoutes?

N: Moi, j'aime vraiment tous les styles. Je ne considère pas que j'ai un style en particulier. J'ai une voix qui a un style particulier, mais j'écoute vraiment de tout. Vocalement, j'aime beaucoup Tasha Cobbs, une artiste gospel qui a une voix magnifique. Pour ce qui est des textes, j'aime beaucoup Jay cole qui est en fait un rappeur. Ses paroles sont vraiment profondes et il raconte une histoire. C'est ce que j'aime, quand des paroles nous amènent quelque part et nous racontent quelque chose; Qui me portent à avoir une réflexion. C'est un artiste qui fait vraiment ressentir ce qu'il chante. 

P.B: Aimerais-tu un jour écrire toi aussi?

N: Oui, j'aimerais ça! Je n'ai pas encore commencé, je n'ai pas encore trouvé l'inspiration. J'aimerais écrire et permettre aux gens d'entrer dans mon univers.

P.B : Tu es toute jeune. Comment arrives-tu à gérer ton stress?

N: Quand je suis allé à La Voix, c'était vraiment un coup de tête. le fait que je sois entré à La Voix en n'ayant pas d'attente et en étant ouverte à toutes les possibilités, ça fait que peu importe ce qui ce passe, je vais sortir la tête haute et je vais être fière de moi, parce que je me dis que je serai entrée à La Voix sur un coup de tête et du premier coup. En ayant ça en tête, je me dis que je n'ai pas à stresser.  C'est certain que rendu à cette étape-ci, il y a un stress qui embarque parce que je ne suis plus seule. Il y a des gens autour de moi, je ne peux plus penser juste pour moi. Il y a toute une communauté qui me supporte et qui veut me voir aller plus loin, alors je dois mettre les efforts qui faut pour aller plus loin, mais je ne laisserai pas le stress prendre le meilleur de moi. C'est certain qu'avec l'école, mes loisirs, l'église, ma famille et mes amis, je dois jongler avec tout ça. Avec cette aventure c'est certain que ton environnement change, ta façon de vivre change parce que tu n'es plus inconnu. Il y a des gens qui te voient. Tu ne peux pas agir n'importe comment ou dire n'importe quoi. Pour moi, c'est quelque chose que je ne prends pas à la légère. Alors, je vis au jour le jour et je vais tout faire pour donner le meilleur de moi sans laisser le stress m'envahir. 

P.B : Tu dois recevoir énormément de messages via les réseaux sociaux et on sait tous que c’est difficile de répondre à tout le monde. Si on profitait de cette entrevue pour répondre à tes fans qu'est-ce que tu leur dirais?

N: Je dirais à mes fans:  Merci, merci beaucoup de croire en mon potentiel. C'est sur que je n'ai pas eu le temps de tous vous répondre, mais sachez que ça me tient beaucoup à cœur et je suis très contente de voir qu'il y a des gens qui me suivent et qui veulent faire ce cheminement avec moi. Je vais faire de mon mieux pour vous donner les meilleures prestations, pour pouvoir faire trembler vos cœurs encore et vous donner des frissons. J'espère que vous serez touché par ma voix et béni par ma voix. 



Ne manquez pas l'étape des duels dès les 21 février à TVA, pour connaitre l'avenir de Noémie à La Voix

Revoici sa performance aux auditions à l'aveugle. 




Commentaires