Une rentrée montréalaise réussie pour Sophie Pelletier !

Article par Marie-Laurence Marleau
Photos par Andreanne Coggins


Après avoir passé plus de douze mois sur la route à présenter les chansons de son premier album, Le désert, la tempête, Sophie Pelletier était de passage au Lion d'Or mercredi soir pour faire sa rentrée montréalaise, dans le cadre du Festival Montréal en lumières. Portrait d’une rentrée réussie.

Dans une salle qu'elle affectionne tout particulièrement grâce à son aspect de vieux cabaret, Sophie Pelletier a choisi de présenter son spectacle avec tout son band, après l’avoir aussi essayé en formule duo et trio. Revenant d'un passage en France, la finaliste de Star Académie affichait une belle confiance. Elle s'est présentée devant nous avec un aplomb à la hauteur de son talent, lançant même quelques pointes de blagues entre ses chansons, avec la fierté incontestable d’avoir finalement pu accoucher d’un premier album deux ans après sa sortie de l’académie. Si le parcours vers ce premier « bébé » fût parsemé d’embûches, le résultat en a valu la chandelle et les chansons de celui-ci collent parfaitement à Sophie Pelletier. Nous avons entre autres pu le constater dans son interprétation de Sans remords, Fil décousu, Tous les deux, 100,000 questions et Tiroirs.

Ce spectacle aura aussi été l’occasion pour Sophie Pelletier de nous montrer l’étendue de son talent et de son répertoire de chansons, en nous faisant passer du pop-rock au folk, sans oublier le blues. Nous avons pu apprécier le côté plus éclaté que permettait la formule band, mais également les passages plus intimistes, dont celui où elle chante en toute sobriété la pièce titre de son album, Le désert, la tempête, de même que Lucy please come home, de son réalisateur – et aussi chanteur – André Papanicolaou.

Étant moi-même une fan incontestable de Sophie Pelletier depuis son passage à Star Académie, j'ai pu apprécier son talent d'auteure-compositrice-interprète, mais aussi d'interprète. En plus des chansons de son premier album, elle a su nous faire vibrer collectivement en nous offrant une version bien sentie et personnelle des succès Crazy (Gnarls Barkley), Chains of Fool (Aretha Franklin), Me and Bobby McGee (Janis Joplin), Crazy (Patsy Cline) & L'Amour existe encore. Le moment phare de la soirée revient toutefois à son interprétation frissonnante de Feeling good de Nina Simone, chaleureusement accueillie par le public et durant laquelle elle s'est promenée dans toute la salle. Encore une fois, elle est parvenue à s’approprier aisément chacune des pièces jouées et à déployer une vérité incontestable dans chacune de ses chansons. Et c’est ce qu’il y a de beau chez Sophie Pelletier : qu’elles soient pop, rock ou folk, les chansons qu’elle interprète occupent toujours une place bien particulière dans son cœur et on le ressent tout de suite à l’écoute.

En plus des extraits de son premier album, la chanteuse originaire de Rivière-Ouelle nous a donné un avant-goût de son second opus qui devrait paraître à l'automne prochain - si tout va bien - et pour lequel elle collabore entre autres avec Fred St-Gelais, Gaëlle et Dumas. Elle nous a offert deux primeurs mercredi soir, Laisse-moi tomber et Une bouteille à la mer, des chansons qui donnent davantage dans le pop-rock et qui donnent un très bel avant-goût de son  prochain album.


Sophie Pelletier sera de retour à Montréal avec des artistes invités le 26 mars, dans le cadre des Week-Ends de la chanson Québecor. Elle se produira à la Maison de la culture de L’Avenir le 9 avril. Il est également possible de faire appel à ses services pour des ateliers d’analyse et d’écriture de chansons. Pour plus de détails, consultez son site web, www.sophiepelletier.ca

Pour voir toutes les photos de l'événement par Andréanne Coggins, cliquez ici. 

Commentaires