Coeur de Pirate : un retour impeccable

Article par Alycia Leduc
Photo: Étienne Saint-Denis
Après avoir présenté Roses aux États-Unis et en Europe, un retour au bercail s’imposait pour Cœur de Pirate. C’est dans un Métropolis affichant complet que la chanteuse a présenté son spectacle devant les siens le 23 mars dernier.

Le chanteur Geoffroy a ouvert la soirée - une découverte pour plusieurs.

C’est avec Ocean’s Brawl que Cœur de Pirate a entamé le spectacle. Dès les premières notes, la soirée s’annonçait magique. L’auteure-compositrice-interprète était en pleine possession de ses moyens. Mouvements et pas de danse impeccables se mariaient à chaque chanson – une aisance sur scène comme on lui connaît. L’artiste s'est appropriée chacune des pièces, rendant son interprétation sentie comme jamais. Elle a offert les titres de son nouvel opus Roses de même que ses plus grands succès. I Don’t Want to Break your Heart, Undone, Crier Tout Bas et Carry On ont fait le bonheur des admirateurs. Sur Our Love et Drapeau Blanc, tous étaient captivés par le décor d’une grande beauté. Roses et colombes étaient projetées dans un jeu de lumières magnifique. Notons d'ailleurs que l'artiste s'est accompagnée au piano à plusieurs reprises - une autre corde à son arc.

On a pu entendre le public chanter en choeur sur Comme des Enfants, Ensemble, Place de la République et Adieu, des incontournables du répertoire de Béatrice Martin.

La jeune maman a d'ailleurs pris un instant pour saluer sa fille Romy qui était à la maison et lui dédier The Way Back Home - un moment fort de la soirée.

Un autre moment des plus appréciés a sans contredit été sa reprise de Sorry, chanson à succès de Justin Bieber. La chanteuse a même avoué être devenue une Belieber en 2016, comme beaucoup d'entre nous.

Coeur de Pirate a d’ailleurs versé des larmes à quelques reprises, tellement elle était fière et heureuse de retrouver ses fidèles. Nous étions tout aussi contents: la soirée a été un grand succès!

Pour les dates de tournée, visitez coeurdepirate.com 


Commentaires