Mylène Paquette, une aventurière amusante

Article par Amelie Carrier
«  Avant, je ne me baignais jamais seule dans la piscine hors terre de ma mère. » Mylène Paquette est devenue la première femme Nord-Américaine à avoir traversé l'Atlantique nord à la rame en solo en novembre 2013. Après avoir visité les écoles et les entreprises partout en province, elle a donné cette semaine sa toute première conférence grand public à Montréal.

Sur scène, la navigatrice fait revivre au public son parcours, de la préparation à l’aboutissement de sa traversée. Elle répond aussi aux nombreuses questions des gens.

L'humour fait partie intégrante de sa conférence. Pendant une semaine, elle a laissé la porte de l'habitacle de son bateau ouverte, et elle raconte que c'est l'une des pires erreurs d'inattention qu'elle a commise durant son parcours. Malgré la gravité du geste, Mylène Paquette réussit à faire rire en racontant l'anecdote. « J'aurais dû fermer la porte, voyons donc! N'importe qui aurait pu entrer pendant que je dormais. »

Les moments forts de son périple sont accompagnés de photos et de vidéos. Elle parle entre autres avec émotion de sa rencontre avec le paquebot Queen Mary 2. Le bateau de croisière lui avait apporté du ravitaillement en plein milieu de l'océan pendant son expédition. La fois où elle a vaincu sa peur de l'eau en plongeant terre première dans l'océan fait aussi partie des épisodes les plus marquants de son exploit.

Ce qui ressort de l'événement, c'est la force de caractère de l'athlète « Je n'ai d'ascendant que sur mon attitude, mon comportement. », partage Mylène Paquette. « Peu importe la férocité des tempêtes ou l'acharnement des éléments, tout réside dans l'attitude que je choisis d'adopter. » Elle perçoit toutes les les épreuves qu'elle traverse de façon positive.


La tournée de conférences publiques de Mylène Paquette se poursuit jusqu'au 18 octobre prochain un peu partout au Québec.

Commentaires