Claudelle nous invite dans sa tête avec l'album Harfang

Article et photos par Martine Boucher

Après avoir lancé deux EP dans les 3 dernières années (Brainstorm et Le fort) Claudelle lançait le 24 mai dernier son premier album en carrière devant famille, amis et admirateurs qui entonnaient naturellement les paroles de ses pièces. «J’ai un mélange d’émotions. J’ai envie de rire et de pleurer en même temps! (rires) J’ai hâte, je suis excitée et je suis vraiment contente.» lançait la jeune auteure-compositrice-interprète quelques minutes avant de monter sur scène.

Pour la création de cet album, Claudelle a choisi de financer elle-même la production. Un défi pas toujours facile, mais qui la rend d’autant plus fière du résultat final. «Après le Festival de la chanson de Granby, je me suis dit : je ne veux pas sortir et ne pas avoir de but. Si ça ne m’ouvre pas plus de portes, je vais le faire moi-même. Je suis comme ça dans la vie, j’aime beaucoup faire les choses moi-même. Je suis plus fière après. C’est certain que pour les prochains albums, je vais aller chercher des subventions parce que ça a été intense et pas toujours facile. Ça a cassé le budget disons! (rires) Je crois en mes rêves et je voulais réussir, alors je ne sais pas trop comment j’ai fait mais ça a marché.»

Parce qu’on ne change pas une formule gagnante, la jeune chanteuse s’est entourée de la même équipe que pour son dernier EP pour faire cet album. (Jay Essiambre, Vincent Yelle, Sarah Villeneuve et Olivier Savoie Campeau) «On se fait de plus en plus confiance, on a grandi ensemble et je me trouve vraiment chanceuse d’être avec les mêmes personnes depuis le début.» Elle a également choisi de prendre son temps pour offrir un produit final qui lui ressemble et qui est plus réfléchi.  «On a enregistré à toutes les fins de semaine du mois de novembre au studio de Jay, Le Studio Malamute. On a fait cet album sur une période de 6 mois. Je voulais le faire plus lentement qu’avec Le fort qu’on a fait en 3 mois. Je voulais vraiment prendre le double du temps, bien choisir les personnes avec qui je voulais travailler.»

Claudelle nous a habitués à des pièces plus douces; des ballades qui se mariaient parfaitement à sa voix unique. Cette fois-ci, elle nous arrive avec un son plus étoffé, festif et assumé. Un style qui lui va à ravir et qui amène un vent de fraîcheur. «Je propose un son qui reste folk, mais qui se détache un peu du EP Le fort. Ça bouge beaucoup plus! Sur 8 chansons, il n’y a qu’une balade. C’est un peu plus country! On a ajouté un ‘’full-drum’’ et de la guitare électrique, donc il y a des petites tendances country-rock-blues.  Naturellement, j’allais vers ce son je pense! Je suis fière d’avoir osé ajouter plus d’instruments, d’avoir poussé les chansons plus loin. Jay (Essiambre) m’a beaucoup aidé à pousser mon style, je ne pense pas que j’aurais été capable de le faire toute seule..»

En plus d’avoir travaillé ses mélodies, Claudelle nous arrive avec des textes plus personnels et matures. «y’a des tounes d’amour, y’a une toune de break-up, y’a une toune qui parle de ma mère, il y a aussi une chanson qui parle de mon grand-père Denis. C’est une chanson que j’ai comme co-écrite avec lui sans qu’il le sache. Je suis allé passer une fin de semaine avec lui et j’ai noté tout ce qu’il me disait, puis je me suis inspiré de ça pour cette chanson. Je parle aussi beaucoup de moi sur cet album, j’ai deux chansons psychanalyses qui analysent plus mon cerveau que mon cœur disons. Je parle moins d’amour que d’habitude.»

Pour ceux qui aimeraient découvrir Claudelle et son album Harfang sur scène, vous pourrez le faire tout au long de l’été puisqu’elle a déjà plusieurs dates de spectacles à son horaire. «J’ai au moins un spectacle à chaque mois pour les mois à venir. Le 29 mai je serai au Cagibi, le 12 juin au festival FringeFolk, le 20 juillet au Divan orange, le 12 août au Baril roulant… Aussi, le 14 octobre je ferai la première partie de Pascale Picard! Beaucoup de beaux spectacles et de belles surprises pour moi ces temps-ci.» Ouf, un bel été chargé pour Claudelle qui en redemande encore plus.

Quand on lui demande ce qu’on peut lui souhaiter cette année, elle répond : ‘’plus de show!’’ Tsé, une vraie de vraie passionnée! 

Notre top 3 de l'album Harfang
3. Denis
2. Air de glace
1. Le fil de mes humeurs

Je vous invite a vous procurez l'album Harfang via Itunes et Bandcamp.

Visitez également sa page Facebook pour en savoir encore plus sur elle. 

Commentaires