Un 18e Gala des Olivier sous le signe de la liberté d'expression

Article par Karianne Falcon



Dimanche soir, se tenait la 18e édition du Gala des Olivier du côté de Radio-Canada. Alors que cette cérémonie a pour but de récompenser les comiques de chez nous, cette année, c’est plutôt une ambiance tendue qui surplombait l’enceinte de l’édifice, suite aux événements controversés de la semaine dernière. Rappelons que, partout dans les médias vendredi, nous apprenions que l’Association des professionnels de l’industrie de l’humour, imposait aux humoristes Guy Nantel et Mike Ward de retirer le numéro qu’ils devaient présenter de la programmation du gala. Tout cela se justifiant, clamaient-ils, par le fait qu’un procès est en cours dans le dossier de poursuite du jeune chanteur Jérémy Gabriel à l’endroit du cinglant, mais tellement attachant Mike Ward, qui blague sur la condition physique du principal intéressé dans l’un de ses numéros.

S’en est suivi une véritable tempête médiatique, d’un côté pour l’animateur du gala, François Morency qui s’est dit « sur le cul et extrêmement touché par l’appui des gens dans toute cette mêlée.» Il ne s’en cache pas : Devoir changer des textes à trois jours d’avis pour restructurer certains passages, n’a pas été de tout repos, d’autant plus qu’il ne savait pas à quoi s’attendre comme soirée étant donné tous ces revirements, a-t-il affirmé. D’autre part, Mike Ward et Guy Nantel ont pu compter sur le soutien de leurs compatriotes pour dénoncer l’injustice à laquelle ils faisaient face. En salle de presse dimanche, l’humoriste Phil Roy racontait que Maxime Martin et François Bellefeuille avaient sensibilisé dans la journée de samedi plusieurs humoristes afin que tous laissent paraître leur mécontentement et défendent leur droit à la libre expression lors de ce dix-huitième gala. C’est ainsi qu’on a vu plusieurs membres de la grande famille de l’humour ( Martin Cloutier, François Bellefeuille, André Sauvé, Vincent C, Stéphane Fallu, Martin Vachon, Stéphane Rousseau, Louis Morissette, Laurent Paquin,  Maude Morissette, Pier Hébert, Les Denis Drolet, Dominic Paquet, Jean-Thomas Jobin, Med Bousaidan, Réal Béland, Fabien Cloutier, Maxim Martin,  Olivier Martineau, et plusieurs autres) afficher un masque blanc sur lequel était tracé d’un « X» rouge pour dénoncer la censure. Dans ce contexte, plusieurs artistes à avoir défilé sur le tapis rouge se sont restreints au silence, alors qu’ils se faisaient approcher par les médias, toujours en guise de solidarité à Mike Ward et Guy Nantel.

Ont aussi marché sur le tapis rouge la comédienne de l’heure Sophie Desmarais, qui était en nomination dans la catégorie Comédie à la télévision pour son rôle d’Amélie Boutet, qu’elle campe à ravir, dans la série addictive Mon Ex à Moi. Elle était accompagnée d’Émilie Fanning, auteure de la série. En entrevue, la jeune femme a confié désirer avec ardeur le retour de Mon Ex à Moi pour une troisième saison.

Nous avons pu voir aussi la comédienne Isabelle Richer (Ruptures), Serge Postigo (en nomination dans la catégorie « Metteur en scène» pour le spectacle Seul comme un grand de Mario Tessier) et sa conjointe Karine Belly, La pétillante Marie-Soleil Dion (en nomination pour Like Moi) avec son amoureux, le comédien Louis-Olivier Mauffette, Véronique Claveau, Alex Nevsky, le couple chouchou Louis/Véro, la cuvée 2016 des finissants de l’École de l’Humour,  ainsi que Jean-Philippe Wauthier qui a affirmé que tous les humoristes devraient avoir droit à la liberté d’expression, comme il a la latitude de la faire avec l’émission La soirée est ( encore ) jeune, qui a valu à lui et son équipe le trophée dans la catégorie Capsule-Chronique ou sketch humoristique à la radio. Florence Longpré, Adib Alkhalidey, Simon-Olivier Fecteau (qui sera à la barre du Bye Bye 2016),  Katherine Levac, qui travaille actuellement à son deuxième spectacle, Dominique Michel, Michel Barrette, Rosalie Vaillancourt de l’émission Ctrl, diffusée sur les ondes de Musique Plus, Charlie Rousseau du concept Gang de malades sur Z Télé et une foule d’autres, étaient au rendez-vous.

Le gala a commencé en force avec la remise du prix spectacle Spectacle d’humour/ Meilleur Vendeur, qui a été décerné à Véronique Cloutier et Louis Morissette, eux qui se sont retrouvés quelques fois sur la sellette avec des numéros jugés controversés lors des Bye Bye.  En toute connaissance de cause, Louis Morissette  insisté sur le fait que « l’humour c’est avoir les deux pieds dans la zone grise, dans le trouble», suite à quoi il a invité le public à voter pour Mike Ward dans la catégorie Olivier de l’année. Le message semble avoir bien passé parce que c’est effectivement Mike Ward qui, bien qu’absent de la soirée pour les raisons qu’on connaît, a remporté cette distinction.  Il a utilisé sa page Twitter lundi pour effectuer ses remerciements « Malgré tout ça me touche, a-t-il écrit. Lors de son passage à l’émission de radio Éric et Les Fantastiques, l’humoriste est également revenu sur la cérémonie d’avant-hier En soutien à Mike Ward, qui a aussi remporté la statuette de la capsule-chronique ou sketch humoristique web avec Mike Ward sous écoute, plusieurs humoristes se sont ralliés sur scène, leur masque à la bouche, en honneur à leur ami artiste.

En recevant le deuxième prix de la soirée, alloué à la comédie à la télévision, Martin Matte, récompensé son émission Les Beaux Malaises, a profité de l’occasion, fidèle à son habitude, pour créer un beau malaise, en clamant haut et fort l’homosexualité de l’animateur Éric Salvail, qui était sur scène pour présenter le prix « On vient d’apprendre que tu es gai», a-t-il lancé. Hier, le talk show man et animateur radio a réagi en évoquant là encore la question de la liberté d’expression. En lien direct avec cette préoccupation qui planait dans la salle, Martin Matte a tenu  à mentionner qu’en humour, on devrait avoir la chance de dire ce qu’on veut. Déjà après le tapis rouge et les deux premières remises de prix, le ton de la soirée était bien établi.

Lors de ce gala étaient également récompensés les humoristes émergents, les auteurs de spectacles d’humour, les séries télévisuelles humoristiques, les metteurs en scène et les spectacles solo de nos bouffons chéris (voir la liste des gagnants plus bas). Parmi les présentateurs et présentatrices des différentes catégories, sont montés sur scène, dont Charles Lafortune, Éric Salvail, Katherine Levac, Phil Roy, arborant le sexy boxer rouge et le nœud papillon, Antoine Vézina, Anaïs Favron et Édith Cochrane.
La maquilleuse la plus in du Québec, Gaby Gravel de la série à succès Like Moi, fidèle à son personnage, a présenté une capsule tutoriel beauté «En mode Gala des Olivier». Un peu de maquillage par-ci, par-là, et voilà! Le tour est joué! Une petite vidéo qui a fait éclater de rires plus d’un.  Sans compter les blagues hilarantes qu’elle a intégré à sa présentation de la catégorie «Spécial humoristique à la télévision». Un numéro du populaire humoriste François Pérusse, qui célèbre ses vingt-six de carrière cette année faisait également partie intégrante de la soirée.

Hommages :

Cette dix-huitième présentation du Gala des Olivier aura été haute en couleurs et en émotions non seulement en raison de la polémique majeure l’entourant, mais aussi par des mentions spéciales accordées à certains acteurs importants qui appartiennent à la grande famille qu’est l’humour. 

D’abord, François Morency a tenu à féliciter son grand ami, Maxim Martin, qui a publié son livre Excessif dans les derniers mois et qui, après avoir vécu des moments difficiles, a retrouvé le droit chemin. « Je suis content que tu sois sobre et heureux», a confié François. Maxim était accompagné de son amoureuse, Véronique Trépanier, et de fille Livia. Bien sûr, la disparition de Jean Bissonnette, grand homme de la télévision, a également été soulignée par le biais d’une vidéo mémoire réalisée par son petit-fils.

À noter que parmi les humoristes mis en nomination étaient absents Guillaume Wagner (pour son spectacle Trop humain), qui a publiquement affiché qu’il boycottait le gala suite à l’annonce du retrait du numéro de Guy Nantel et Mike Ward. Martin Petit ( en nomination dans la catégorie Comédie à la télévision avec Les Pêcheurs) et Phil Bond ( nommé dans la catégorie Spectacle d’humour/ Meilleur vendeur) n’assistaient pas non plus à l’événement. Est-ce par contrainte ou boycott? Aucun commentaire n’a été émis à ce propos.

Listes des gagnants

Spectacle d’humour/ Meilleur vendeur 
Les Morissette

Comédie à la télévision
Les Beaux Malaises – Martin Matte

Spectacle d’humour de l’année
Un peu princesse- Stéphane Rousseau

Numéro d’humour de l’année
Sable dans le vagin - Mariana Mazza. Mariana Mazza présentera son spectacle Femme ta gueule dès novembre prochain, spectacle qui abordera entre autres les relations de couple et le célibat ( inspiré de sa vie personnelle), en plus de faire un clin d’œil aux hommes qui lui écrivent des messages sur Facebook tous les jours et à ses réponses cinglantes dignes de son humour cru, pour ne pas dire de sa version de girl power.

Auteur de l’année-spectacle
Apprendre à s’aimer - Jean Thomas Jobin

Série humoristique à la télévision
Like Moi - Le gros hit du moment avec ses comédiens complètement éclatés, notamment la maquilleuse Gaby Gravel qui est à se rouler par terre ( son numéro du gala est venu en témoigner une fois de plus), et son quotidien absurde et extravagant, mais tellement hilarant! Un gros thumps up à toute l’équipe.

Metteur (e) en scène
Pierre-Michel Tremblay pour le spectacle Apprendre à s’aimer de Jean-Thomas Jobin

Spécial humoristique à la télévision
Infoman 2015 – Jean-René Dufort

Découverte de l’année
Phil Roy

Capsule-Chronique ou sketch humoristique à la radio
La soirée est (encore) jeune

Capsule-chronique ou sketch humoristique web
Mike Ward sous écoute – Mike Ward

Olivier de l'année
Mike Ward



En terminant, on  se gâte avec une compilation de citations marquantes et drôles lors de la soirée :

ü  Jeune, jamais ma mère n'aurait pu penser que je ferais de l’argent avec mon vagin. – Mariana Mazza, au moment de recevoir son prix pour numéro d’humour de l’année avec `` Sable dans le vagin’’.

ü  Merci à Zone 3 et Télé-Québec d’accorder la place à de nouveaux visages, ça fait du bien à un paysage culturel de plus en plus hermétique. – Distribution de la série Like Moi au moment de recevoir son prix dans la catégorie Série humoristique à la télévision.

ü  Pour la première fois à la télé en chair et en gloss. – François Morency au moment de présenter sur scène Gaby Gravel.

ü  Si t’es pas prêt à faire ce qu’il faut pour gagner, reste chez vous. – Gaby Gravel, sur scène, lors de présenter les nominations dans la catégorie Spécial humoristique à la télévision.

ü  Merci à tout le monde d’épauler la relève, ça nous fait chaud au cœur que des humoristes bien établis acceptent de faire de la place aux nouveaux. Je suis honoré de faire partie de la famille de l’humour. 


Commentaires