Claude Bégin et Karim Ouellet : deux univers en symbiose

Article par Alycia Leduc
Photo Facebook

Le 17 juin dernier, le Métropolis se préparait pour un spectacle jamais vu. Claude Bégin et Karim Ouellet étaient les têtes d'affiche d’une grande soirée présentée dans le cadre des Francofolies.

Claude Bégin a ouvert le bal. Celui qu’on voyait jadis derrière la scène a livré toute une performance. L’auteur-compositeur-interprète a sorti son premier album solo Les Magiciens en 2015 et a donc interprété ses plus récents titres tout au long du spectacle. La chanson Avant de disparaître, a fait le bonheur des admirateurs qui l’ont chanté en choeur. Odgen, de l’ensemble Alaclair, s'est même joint à lui le temps de Faible pour toi. Claude Bégin est reconnu comme un homme aux multiples talents. Tantôt performant de la pop, tantôt du rap, on comprend très vite que l’artiste est versatile.

Karim Ouellet a continué sur cette belle lancée. Celui qui a eu 30 ans en décembre est venu interpréter les titres de son plus récent opus: Trente. La mer à boire, Il était une fois, La nuit qui tombe ont sû faire danser la foule. Ses interactions avec le public étaient nombreuses, révélant à chaque fois l'authenticité du chanteur. Il a d'ailleurs demandé aux gens de crier leur nom, tous en même temps. Dans la cacophonie, il a répondu : "enchanté", comme il le fait à chacun de ses spectacles. Son aisance sur scène est remarquable. Chaque mouvement, chaque parole, révèlent la classe de l’auteur-compositeur-interprète. On n'aurait pu se passer des succès de l'album Fox. Karim a donc pris le temps de chanter nombreux titres de cet opus. Notons L’Amour, Fox, Marie-Jo et Foudre.


En sommes, le spectacle a été mémorable. Les univers des deux chanteurs, qui étaient habitués de collaborer, ont fusionné le temps d’une soirée.    

Commentaires