Millenya: L'expérience immersive axée sur le développement de soi

Article par Karianne Falcon
Photos par Andreanne Coggins


« Le rendez-vous à ne pas manquer pour les entrepreneurs québécois»

Communiquer, faire rire, divertir, partager son vécu avec autrui, le fait-on pour nous extérioriser et contribuer à notre bien-être personnel ou par souci d’intéresser et d’éduquer notre entourage? C’est la question à laquelle s’est intéressée la chevronnée animatrice Frede Rioux avec la participation de ses invités, Guylaine Tremblay, Andréanne Marquis et Mario Tessier, mardi soir du côté du Club Soda, à l’occasion de la cinquième expérience Millenya, diffusée en simultané.

Très terre à terre, rassembleuse, pleine d’ambition, sans négliger sa petite touche easy going, la jeune communicatrice Frede Rioux est LA nouvelle venue à surveiller cette année dans l’univers du web et des réseaux sociaux. Elle est charismatique, pétillante et fait preuve d’une authenticité, d’une écoute et d’une sensibilité sans pareil dans ses discussions avec autrui. Elle dégage une assurance débordante à un point tel où l’on sent qu’on pourrait s’y confier et qu’elle trouverait tout de suite des réponses à nos questions ou à nos incertitudes. Après avoir reçu des têtes d’affiche comme Danielle Henkel, Geneviève Borne et Joey Scarpellino, lors de la cinquième représentation devant public de l’expérience Millenya, accompagnée de son acolyte, le youtuber PL Cloutier, l’entrepreneure de 21 ans a fait se chevaucher sur sa pastille mardi soir, le jeu, l’humour et l’entreprenariat féminin, les trois champs d’expertise convergeant tous en un même point : L’art de communiquer.

La première à faire son apparition a été la resplendissante Guylaine Tremblay, qui crée tant de rebonds dans ces dernières années à la télévision, dans les journaux et sur les réseaux sociaux compte tenu de son personnage de Marie Lamontagne, personnage culte de la série Unité 9, qui vit de perpétuelles montagnes russes. La principale intéressée, qui a porté le chapeau de conférencière lors de l’événement APEX, vouée aux hommes et aux femmes d’affaires en février dernier au Centre Bell, s’est confiée sur sa définition d’une bonne communication avec un naturel et une conviction désarmante. Pour la comédienne, la réussite à une bonne communication part de l’intention derrière le message que l’on cherche à véhiculer, c’est trouver les bons mots pour capter l’attention de notre destinataire.

« Il faut regarder la personne avec laquelle on parle avec une partie de séduction ; j’ai envie que ce que je dis soit intéressant» - Conseil de Guylaine Tremblay pour entretenir des communications enrichissantes.

Guylaine Tremblay : La femme de tête

En entrevue, celle qui a été élue personnalité féminine de l’année à la dernière célébration du Gala Artis, a non seulement parlé de l’importance qu’occupe pour elle une bonne communication et l’heureuse proximité que sa carrière lui apporte avec le public, mais y est allée de commentaires forts percutants, empreints de persuasion,  pour la relève d’aujourd’hui ( la génération des milléniaux, d’où le titre Millenya). « Sacrez-vous de ce que les autres disent. Le plus mot beau de la langue française, c’est désobéir». De par sa notoriété irréfutable et de sa reconnaissance dans la colonie culturelle québécoise, s’il y en a bien une qui peut prononcer ces paroles porteuses d’un message d’espoir, c’est bien elle. Un grand bravo pour ces encouragements et ce discours rempli de sens et de sagesse, qui s’inscrit en parfaite contiguïté avec l’un des buts premiers du concept Millenya : Vivre dans le moment présent et répandre ses rêves, les savourer au jour le jour. Bien sûr, la comédienne de cinquante-cinq ans a également profité de son vécu pour se confier sur ses craintes, notamment sur le fait de vieillir, toujours dans un cadre constructif.

Andréanne Marquis : L’icône de la jeunesse entrepreneuriale québécoise

La deuxième invitée de la soirée était Andréanne Marquis, 25 ans, l’exemple par excellence du leadership féminin. D’abord connue pour son passage à l’émission de télé-réalité Occupation Double en 2012 lors de laquelle elle a été sacrée grande gagnante, la diplômée du programme de communication et science politique de l’Université d’Ottawa a ensuite fait sa place par sa présence accrue sur les réseaux sociaux ( Facebook, Instagram, etc.) avec ses cent mille quelques abonnés. Elle a notamment été collaboratrice pour le blogue Le Cahier avant de se lancer dans son projet bien elle « son bébé, son chum, son temps plein», comme elle l’appelle, son projet de boutique de vêtements en ligne WOMANCE, destiné aux jeunes femmes appartenant essentiellement à la tranche d’âge 18-25 ans, qui a vu officiellement le jour le 6 juillet 2015.

« Avant de transformer un fan en consommateur, ça prend du temps. La première semaine [de la mise en ligne de la boutique], j’ai vendu deux t-shirts.»

 Ce que Millenya est pour Frede Rioux, WOMANCE, c’est pour Andréanne une façon de «montrer aux femmes que tout est possible si on y est de la rigueur». Encore là, on assouvit des besoins de dévoilement, de dépassement et de réalisation de soi, dans une optique de répondre à ses propres motivations oui, mais également en vue de servir autrui. Contrairement à Guylaine Tremblay qui s’avouait plus à l’aise avec les discussions en personne, considérant sa maigre familiarité avec les réseaux sociaux, la jeune entrepreneure native de l’Isle-Verte est omniprésente sur les plateformes numériques. Pour elle, c’est le moyen de socialisation le plus efficace pour communiquer avec sa clientèle et ses admiratrices. C’est de cette façon qu’elle réussit à aller susciter leur intérêt, que ce soit par la rédaction de blogues ou d’articles de son quotidien. Ainsi, s’établit un lien de confiance entre elle et les personnes qui la suivent qui les incitent graduellement à mettre leur confiance en les produits qu’elle endosse.

« L’humain vend plus parce que c’est un sentiment d’appartenance» - Andréanne Marquis, confirmant que les vêtements de la boutique WOMANCE se vendent davantage lorsqu’elle les porte sur le site web.

Une autre preuve que l’humain pèse plus lourd que le produit dans la balance, d’où l’importance d’une communication bien ficelée et convaincante.

Forte de sa fibre entrepreneuriale, Andréanne a profité de son passage à l’expérience Millenya pour dévoiler son plus récent projet : le lancement de la première collection de vêtements WOMANCE, dont les modèles ont été dessinés par elle et dont elle a assumé l’étiquetage. Bref, un projet de ses mains de maître de A à Z, appuyée de collaborateurs bien entendu – tel qu’elle l’a précisé en entrevue pour entamer un projet d’une aussi grande envergure, il faut être bien entouré, et dont les égéries principaux seront la jeune comédienne Alice Morel-Michaud et la bloggeuse Ely Lemieux-. Très attachée à l’environnement où elle a grandie, à l’Isle-Verte, pour nommer les morceaux de vêtements de sa collection, elle s’est inspirée des prénoms des femmes décédées dans l’incendie de la résidence du Havre de son village en janvier 2014. Ainsi, en parcourant son site en ligne, vous y trouverez des pièces de vêtements nommées Noëlla, Eva, Marie-Jeanne, et plusieurs autres.

Tout comme Guylaine Tremblay l’a affirmé en entrevue, pour un «milléniau» qui souhaite réaliser ses rêves, la clé du succès est de ne pas écouter ce que les autres disent.

Au final, ce sont les choses que nous n’avons pas faites que nous finissons par regretter, non?

Pour parcourir les produits WOMANCE, visitez le : womance.ca

Mario Tessier : La sensibilité derrière l’humour

Pour clôturer la portion entrevue de la soirée, la scintillante Frede Rioux s’est entretenue avec un homme de cœur, dont l’intérêt des autres est au centre de ses priorités, Mario Tessier. Pour l’animateur et humoriste, il est primordial d’entretenir des relations harmonieuses avec ses proches (il a fait mention à sa plus grande amitié : celle qu’il partage avec son ancien partenaire de radio et de scène, José Gaudet), mais également avec les gens du public.

 « Rencontrer les gens, c’est un privilège […], ça ramène à la base à ce que c’était la communication». – Mario Tessier lors de son entretien portant sur la thématique de l’art de communiquer.


Comme il expliquait en entrevue, il aime s’ouvrir aux personnes, leur raconter des pendants de sa vie, parce que ces interactions et/ou confidences lui permettent de se montrer sous un autre jour, plus vulnérable, par exemple. Par le biais de son spectacle Seul comme un grand, celui qui est connu comme un bout-en-train au Québec de par le défunt duo Les Grandes Gueules, se confie sur des moments plus personnels de sa vie, notamment le décès de son père. Il se donne la latitude  d’aller dans une direction qu’il n’avait pas exploitée jusque-là, car c’est aussi la communication : Montrer qu’on est une plus qu’une seule chose, dévoiler d’autres facettes de soi. De cette façon, il invite les gens à ressentir des émotions, à se libérer l’esprit de leurs chagrins; de leurs deuils en toute humilité.

Son secret pour être épanoui dans ses projets : « J’aime ma job, donc la motivation vient à chaque jour. […] La beauté du métier est que c’est facile de faire une différence pour le public. […]Vivre mon rêve, c’est ce qui m’alimente. J’aime tellement ça que je ne peux pas que ça s’arrête».  a-t-il confié.

Mario Tessier animera le Gala Comédia la semaine prochaine et sera à la tête de l’émission Le P’tit Cabaret à partir de ce mois-ci sur les ondes de TV5.

Pour consulter l’horaire des représentations du spectacle Seul comme un grand, cliquez-ici. 

Cette cinquième expérience Millenya fut un véritable succès de par  l’indéniable synergie qui régnait entre l’animatrice et ses invités, mais surtout de par tous les conseils précieux qui en sont ressortis pour les jeunes professionnels qui cherchent à se tailler une place dans le secteur d’activité qui les passionne. Une séance de réseautage a suivi l’heure et demie d’entrevue avec les trois complices.

MILLENYA est un concept fort et innovateur à découvrir absolument. Pour plus d’informations : millenya.com

Voyez toutes les photos de l'événement, ici.



Commentaires