10 questions | Dans la bulle de Laura Gabrielle


#1 Nouvelle dans le milieu musical québécois, peux-tu nous en dire un peu sur ton parcours?

Je viens d’une famille de musiciens, je chante et j’écris des textes de chanson depuis que je suis toute petite. J’ai fait mille et un concours et spectacles en tous genres en tant qu’interprète, j’ai été choriste et musicienne pour d’autres chanteurs, bref j’ai essayé plein de choses, dont le chant choral, qui m’a beaucoup appris. 
Ayant beaucoup travaillé à titre d’interprète dans le passé, il y a eu un moment où j’ai vraiment ressenti le besoin de me dévoiler officiellement avec du matériel original. J’avais besoin de dire les choses dans mes mots et non plus seulement à travers les mots des autres. Ça peut avoir l’air cliché, mais c’est tout simplement ça. J’ai donc commencé à travailler sur le EP. Cette période de ma vie a été très tumultueuse sur le plan personnel relativement au décès d’une personne très près de moi. La concrétisation de ce EP est un peu l’hommage que je lui ai rendu. 

Je suis une fille passionnée de musique et de chanson et j’ai toujours la tête pleine de projets à réaliser! 

#2 Comment décrirais-tu ton style musical?

Mon style est sans contredit populaire, mais fortement teinté par la musique des années soixante. Chaque chanson a sa touche rétro!

#3 L’an dernier, tu as lancé ton premier EP intitulé Bulle d’air Aqua, Est-ce que ça a été difficile pour toi de trouver le son de ton album ou si ce que tu voulais étais clair dans ta tête?

Ce que je voulais comme son n’était pas clair au départ. Lorsque Marc-André Bourbonnais et moi avons commencé le travail sur le EP, il m’a ramené aux origines de mon amour pour la musique. Il faut dire que quand j’étais adolescente, je tripais solidement sur la musique rétro. The Supremes, The Beach boys, mais surtout, The Beatles. Je suis une fan finie des Beatles. On a donc fait des essais en studio pour voir comment cela pourrait sonner et il s’est avéré que j’ai tellement aimé ça que je ne voulais pas en démordre. 

#4 Peux-tu nous parler un peu de l’histoire derrière chacune des pièces qu’on retrouve sur ton EP?

Une machine dans la tête : Cette chanson parle des blocages qui nous empêchent de faire ce qu’on devrait faire et d’avancer. Il y a toujours une bonne raison de ne pas prendre le temps de faire les choses qui nous font peur, surtout. La peur est le pire des blocages. 

C’était plus facile : C’était plus facile a été écrite pendant une période de deuil. Je me questionnais sur la façon dont j’avais géré mes émotions et sur la façon dont ça avait pu être perçu par les autres. J’ai toujours été positive à l’extrême, même dans les périodes de grands bouleversements, après coup, j’ai eu un moment de remise en question. 
Tes lunettes : Ah! Tes lunettes, c’est ma première chanson d’amour! Je n’avais jamais réussi à en écrire une qui me plaisait vraiment avant! L’amour c’est tellement grand, que rien n’était à la hauteur! Mais cette chanson, c’est juste autre chose. Je ne la classe pas parmi les chansons d’amour classiques. C’est une chanson très amusante, joviale, qui parle de complicité et d’un parcours amoureux où beaucoup de place est laissée à la spontanéité et au désir. Y’a même le mot « fesses » dans le texte. C’est pas peu dire! Hihihih 

Bulle d’air aqua : Bulle parle de mon attachement envers ma famille, envers la nature, envers le coin de pays duquel je suis originaire, la Beauce! C’est ma p’tite bulle d’air aqua! Pourquoi aqua? Parce que c’est une couleur lumineuse et énergisante, qui me fait un effet semblable à ce que je ressens quand je suis en route vers la Beauce! 

#5 Est-ce que tu envisages la possibilité de réaliser un album complet éventuellement? As-tu assez de matériel caché dans tes tiroirs pour le faire (rires)?

Certainement que j’envisage cette option! En fait, je ne vois pas ça comme une option, mais comme un projet qui sera réalisé dans un avenir plus ou moins rapproché. Je commence déjà à travailler des textes pour cet album. J’ai plein d’idées, de bouts de chansons dans ma tête et plein de textes déjà écrits à analyser et à peaufiner. J’ai du pain sur la planche et j’aime ça! 

#6 Tu es aussi maman à temps plein, est-ce que tu crois que le gène de la musique est en train de se transmette chez ton enfant?

Je ne sais pas! Mon fils est intéressé par toutes sortes de choses. Il est curieux à souhait! Il me dit souvent qu’il aimerait venir sur scène avec moi et il aime beaucoup venir voir mes spectacles. Cependant, je lui souhaite seulement qu’il trouve ce qui le passionne vraiment! Il faut essayer des choses pour savoir ce qu’on aime dans la vie. On essaie de lui faire vivre plein d’expériences différentes les unes des autres afin qu’il y arrive!

#7 Quels sont tes idoles et inspirations dans le milieu musical?

En plus de toutes les inspirations rétro, je dirais que j’admire beaucoup le travail de Ingrid St-Pierre, de Marie-Pierre Arthur, de Louis-Jean Cormier et je tripe solide sur les mélodies accrocheuses de Meghan Trainor. 

#8 Nous avons remarqué, via les réseaux sociaux, que tu travailles beaucoup avec Thomas Hodgson depuis quelques semaines, est-ce que tu peux nous parler un peu du projet?

Oui! Et c’est tellement un plaisir de prendre part à un projet aussi original! Le projet de Thomas s’appelle l’Inventaire des lieux. C’est un projet d’album concept qui sera lancé en mars prochain. Le projet consiste à créer 9 chansons sur autant de lieux mythiques de la région de Saint-Jean-sur-Richelieu. Par exemple, nous avons eu la chance d’enregistrer une chanson sur le site du Collège Militaire Royal de Saint-Jean, dans le Salon Richelieu, qui selon les dires de plusieurs, serait hanté par une femme. La chanson s’appelle « Charlotte ». C’est une chanson magnifique dans laquelle je joue le rôle du fantôme! C’est un projet à surveiller, sans contredit!

#9 Chez petiteboite.ca on aime bien savoir ce qui joue dans le iPod de nos artistes favoris. Toi, quelle chanson ou  quel album écoutes-tu en boucle ces temps-ci?

Le EP de Charlie Puth et l’album de Meghan Trainor! Sinon, l’album Abbey Road, des Beatles. 

#10 En terminant, quels sont tes projets? Aurons-nous la chance de te voir sur scène bientôt?

Certainement! Je serai en spectacle avec ma cousine Amélie Hewett, en plein air, parmi les pommiers, aux Vergers Pierre Tremblay et fils de Mont-Saint-Grégoire samedi le 10 octobre prochain. Notre spectacle s’appelle « Le vent dans le dos » et on a eu la chance de le présenter à plusieurs endroits depuis le début de l’été, dont à la salle Claude Léveillée de la Place des Arts en juin dernier. Aussi, je prendrai part à un spectacle bénéfice au profit d’Opération Enfant Soleil qui se tiendra à Saint-Jean-sur-Richelieu le 7 novembre. 

L’objectif principal cet automne et à l’hiver, c’est de travailler avec Amélie pour monter un tout nouveau spectacle pour l’an prochain et je vais mettre beaucoup de temps sur le prochain album. Je sortirai à l’occasion de mon hibernation pour un spectacle ou deux!  

Le EP Bulle d'air Aqua de Laura Gabrielle est disponible sur iTunes et vous pouvez demander la chanson du même titre à votre station de radio préférée! 

Commentaires